1° dimanche de Carême A (Genèse 2,7-9 . 3,1-7) (DiMail 154)

13/02/05
DiMail 154 (revu)

Au temps où le Seigneur Dieu fit le ciel et la terre, il modela l'homme avec la poussière tirée du sol ; il insuffla dans ses narines le souffle de vie, et l'homme devint un être vivant.
Le Seigneur Dieu planta un jardin en Éden, à l'orient, et y plaça l'homme qu'il avait modelé.
Le Seigneur Dieu fit pousser du sol toute sorte d'arbres à l'aspect attirant et aux fruits savoureux ; il y avait aussi l'arbre de vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal.

Or, le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que le Seigneur Dieu avait fait. Il dit à la femme : « Alors, Dieu vous a dit : 'Vous ne mangerez le fruit d"aucun arbre du jardin'»
La femme répondit au serpent : « Nous mangeons les fruits des arbres du jardin. Mais, pour celui qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : 'Vous n'en mangerez pas, vous n'y toucherez pas, sinon vous mourrez.' »
Le serpent dit à la femme : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas !
Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. »
La femme s'aperçut que le fruit de l'arbre devait être savoureux, qu'il avait un aspect agréable et qu'il était désirable, puisqu'il donnait l'intelligence. Elle prit de ce fruit, et en mangea. Elle en donna aussi à son mari, et il en mangea.
Alors leurs yeux à tous deux s'ouvrirent et ils connurent qu'ils étaient nus.

Traduction AELF


En ce 1° dimanche de Carême A, le serpent essaie de rompre la confiance entre l’homme et la femme en déformant la permission-interdiction de Dieu (Gn 2,7-9 . 3,1-7).
La première parole que Dieu adresse à l’homme est une autorisation qui est limitée (Gn 2, 16b-17), sinon ce dernier aurait pu se croire tout-puissant, se prendre pour Dieu. Remarquons que la femme n’est pas encore créée (Gn 2,22). C’est pourquoi le serpent va vers celle qui est en situation de faiblesse pour semer la zizanie, la discorde, la désunion, la confusion dans les esprits et les coeurs des partenaires de l’alliance avec Dieu.

Voici les quelques questions pour la 1° lecture de ce dimanche :
- Quel regard est-ce que je porte sur la création? Sur moi-même? Sur les autres, créés et aimés par Dieu? Sur Dieu comme notre Créateur?
- Lorsque la vérité est tronquée, comment est-ce que je réagis?
- Quand m’est-il arrivé de vouloir « manipuler » quelqu’un par la force de persuasion de ma parole?
- Je suis un être de désir. Comment est-ce que je gère mes désirs? Quels sont ceux que je maîtrise? Quels sont ceux qui prennent le dessus sur ma volonté?
- De quel péché social (commis à plusieurs) suis-je complice?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quelle(s) limite(s) donnons-nous à nos (petits-) enfants?
- Comment nous regardons-nous nus?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quand m’est-il arrivé de vouloir tendre un piège à quelqu’un pour lui nuire?
- Quand ai-je été entraîné(e) dans des pratiques comptables, commerciales, financières, techniques douteuses ou frauduleuses? Comment ai-je réagis?

Bonne semaine
OJ+

Voir aussi le psaume (Ps 50 (51) [DiMail 517]
Voir aussi la 2° lecture (Rm 5, 12-19) [DiMail 313]
Voir aussi  l'Evangile (Mt 4, 1-11) [DiMail 8]

Lire l'homélie "Ecoutons le cri des personnes isolées" (5.04.2017)

Lire l'homélie "Face à la tentation, le 'Notre Père'" (9.03.2014)

Or, le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que le Seigneur Dieu avait fait. Il dit à la femme : « Alors, Dieu vous a dit : 'Vous ne mangerez le fruit d

Or, le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que le Seigneur Dieu avait fait. Il dit à la femme : « Alors, Dieu vous a dit : 'Vous ne mangerez le fruit d

L'homme et la femme, en écoutant le serpent, ont désobéi à Dieu

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog