5° dimanche de Carême B (Jean 12, 20-33) (DiMail 65)

DiMail 65 (revu)

Parmi les Grecs qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu durant la Pâque, quelques-uns abordèrent Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée. Ils lui firent cette demande : « Nous voudrions voir Jésus. »
Philippe va le dire à André ; et tous deux vont le dire à Jésus.
Alors Jésus leur déclare : « L'heure est venue pour le Fils de l'homme d'être glorifié.
Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s'il meurt, il donne beaucoup de fruit.
Celui qui aime sa vie la perd ; celui qui s'en détache en ce monde la garde pour la vie éternelle.
Si quelqu'un veut me servir, qu'il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un me sert, mon Père l'honorera.
Maintenant je suis bouleversé. Que puis-je dire ? Dirai-je : Père, délivre-moi de cette heure ? — Mais non ! C'est pour cela que je suis parvenu à cette heure-ci !
Père, glorifie ton nom ! »
Alors, du ciel vint une voix qui disait : « Je l'ai glorifié et je le glorifierai encore. »
En l'entendant, la foule qui se tenait là disait que c'était un coup de tonnerre ; d'autres disaient : « C'est un ange qui lui a parlé. »
Mais Jésus leur répondit : « Ce n'est pas pour moi que cette voix s'est fait entendre, c'est pour vous.
Voici maintenant que ce monde est jugé ; voici maintenant que le prince de ce monde va être jeté dehors ; et moi, quand j'aurai été élevé de terre, j'attirerai à moi tous les hommes. »
Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.

Traduction AELF

En ce 5° dimanche de Carême B, Jésus annonce sa glorification par sa mort (Jn 12, 20-33).
Voici quelques questions pour l’Evangile de ce dimanche :
- Qui m'a déjà demandé de lui parler de Jésus?
- Comment l'image du "grain de blé tombé en terre" m'aide à comprendre et approfondir le sens et ma foi en la résurrection, un passage "de ce monde à son Père" (Jn 13,1)?
- Comment suis-je disciple de Jésus?
- Quelle(s) expérience(s) de petite "mort-résurrection" ai-je vécue(s)?
- Comment suis-je un "être humain de lumière"?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment conduisons-nous nos (petits-) enfants à Jésus?
- Comment les paroles d'un des mes proches
("celui[/celle] que mon coeur aime" Ct 3,2), ou d'un de nos (petits-) enfants ont-elles pu être un appel que Dieu m'adressait par leur intermédiaire?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Qu'aurais-je bien envie de remettre à plus tard, alors que c'est maintenant qu'il faut que je le fasse?
- Comment l'Évangile et la réflexion de l'Église sur la société peuvent-il être la Lumière qui m'aident à faire des choix éthiques et à vivre comme chrétien(ne) dans mon milieu professionnel?

Pour les ados :
- Lequel de mes amis m'a demandé de lui parler de ce Jésus en qui je crois?
- Quand ai-je été mal à l'aise car je me suis retrouvé(e) seul(e), abandonné(e), rejeté(e)? A qui ai-je pu en parler?

Pour les disciples-missionnaires :
- De quel autre disciple de Jésus est-ce que j'apprends beaucoup sur Lui
?
- Comment
est-ce que je me forme pour discerner si cela vient de Dieu, de moi ou du malin
(comme le demande le Pape François pendant ce mois de mars 2018)?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Jr 31, 31-34) [DiMail 207]
Voir aussi le psaume 50 (51) [DiMail 574]
Voir  aussi la 2° lecture (He 5, 7-9) [DiMail 393]

Voir aussi l'Evangile du 5° dimanche de Carême A (Jn 11, 1-41) [DiMail 12]

Lire l'homélie "Mourir pour Vivre" (22.03.2015)

Jésus est à Jérusalem : il vient de faire son entrée messianique (12, 12-19). Pour Jn, c'est la 3° fois qu'il y monte pour la Pâque. Et son "heure" est proche. C'était encore trop tôt à Cana (2,4), et lors de tentatives d'arrestation (7, 30; 8,20). De quoi s'agit-il alors? Ce temps ne relève pas de la chronologie. Jésus prédit plusieurs fois l'imminence d'une heure à partir de laquelle tout deviendra plus clair (16,25). L'heure, c'est à la fois celle de sa mort et sa glorification (cf comparaison du grain de blé ).

Ce texte est proposé comme une des lectures pour la célébration d'obsèques.

La lecture de l'Évangile du 5° dimanche de l'année A (Jn 11, 1-45 Retour à la vie de Lazare; thème de la vie nouvelle) est aussi possible s'il y a des scrutins.

Pour préparer la vigile pascale ou si tu hésites à y participer, tu peux lire dans "Aller au coeur de la foi", le texte de la commission épiscopale de la catéchèse et du catéchuménat (Bayard Cerf Fleurus-Mame, 2003, 7 euros, dans les librairies religieuses), en lien avec l'Évangile de ce dimanche, la 2° étape ("Une Parole vivante", p. 39-44; la voix de Dieu que nous entendons) et la 4° ("Devenir le Corps du Christ", p. 53-55; l'Eucharistie, mémorial de la mort et de la résurrection du Christ et lieu de communion de toute l'humanité, Juifs et Grecs). Si tu n'as pas pu le faire la semaine dernière, tu pourras lire la 1° (p. 33-38 "Lumière au coeur du monde")

si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s'il meurt, il donne beaucoup de fruit.

si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s'il meurt, il donne beaucoup de fruit.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog