4° dimanche de Carême B (2 Chroniques 36, 14-16.19-23) (DiMail 206)

DiMail 206 (revu)

Sous le règne de Sédécias, tous les chefs des prêtres et le peuple multipliaient les infidélités, en imitant toutes les pratiques sacrilèges des nations païennes, et ils profanaient le temple de Jérusalem consacré par le Seigneur.
Le Dieu de leurs pères, sans attendre et sans se lasser, leur envoyait des messagers, car il avait pitié de sa Demeure et de son peuple.
Mais eux tournaient en dérision les envoyés de Dieu, méprisaient ses paroles, et se moquaient de ses prophètes ; finalement, il n'y eut plus de remède à la colère grandissante du Seigneur contre son peuple.
Les Babyloniens brûlèrent le temple de Dieu, abattirent les murailles de Jérusalem, incendièrent et détruisirent ses palais, avec tous leurs objets précieux.
Nabucodonosor déporta à Babylone ceux qui avaient échappé au massacre ; ils devinrent les esclaves du roi et de ses fils jusqu'au temps de la domination des Perses.
Ainsi s'accomplit la parole du Seigneur proclamée par Jérémie : La terre sera dévastée et elle se reposera durant soixante-dix ans, jusqu'à ce qu'elle ait compensé par ce repos tous les sabbats profanés.
Or, la première année de Cyrus, roi de Perse, pour que soit accomplie la parole proclamée par Jérémie, le Seigneur inspira Cyrus, roi de Perse. Et celui-ci fit publier dans tout son royaume — et même consigner par écrit — :
« Ainsi parle Cyrus, roi de Perse : Le Seigneur, le Dieu du ciel, m'a donné tous les royaumes de la terre ; et il m'a chargé de lui bâtir un temple à Jérusalem, en Judée. Tous ceux d'entre vous qui font partie de son peuple, que le Seigneur leur Dieu soit avec eux, et qu'ils montent à Jérusalem ! »

Traduction AELF

En ce 4° dimanche de Carême B, histoire des infidélités, de la chute de Jérusalem, de la destruction du Temple, de l’exil à Babylone avant le retour (2 Ch 36, 14-16.19-23).
Voici les quelques questions pour la 1° lecture de ce dimanche :
- Qui ai-je tendance à vouloir imiter, à prendre comme exemple?
- Face aux comportements infidèles de certains, comment est-ce que je réagis?
- Comment m’est-il arrivé de détourner la foi chrétienne de sa finalité, de vouloir faire jouer un rôle à un prêtre auquel il ne tenait pas?
- Qui ai-je tourné en dérision et/ou méprisé récemment? De qui me suis-je moqué(e)?
- Comment est-ce que je me repose?
- Quelle(s) personne(s) et/ou parole(s) m’a (ont) aidé(e) à me reconstruire après un temps difficile?
Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quand avons-nous eu pitié
(= un coeur attendri, plein d’amour et de pardon) de nos (petits-) enfants?
- Vers quelle(s) source(s) de notre amour voudrions-nous aller?
Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Comment est-ce que je réagis lorsque la foi chrétienne et/ou l’Eglise est critiquée ou caricaturée par certains de mes collègues?
- A quel point suis-je attaché au repos le jour du Seigneur
(= le dimanche*)?
Pour les disciples-missionnaires :
- Pour qui ai-je été un messager porteur d'une bonne nouvelle après une série de catastrophes
?
- Q
uelle personne qui ne se dit pas croyante a ravivé chez moi l'espérance en des jours meilleurs?

"Le jour du commencement de la création est devenu le jour du renouvellement de la création. Création et rédemption vont ensemble. C’est pour cela que le dimanche est aussi important. Il est beau qu’aujourd’hui, dans de nombreuses cultures, le dimanche soit un jour libre ou, qu’avec le samedi, il constitue même ce qu’on appelle le « week-end » libre. Ce temps libre, toutefois, demeure vide si Dieu n’y est pas présent. Chers amis ! Quelquefois, dans un premier temps, il peut s’avérer mal commode de devoir prévoir aussi la Messe dans le programme du dimanche. Mais si vous en prenez l’engagement, vous constaterez aussi que c’est précisément ce qui donne le juste centre au temps libre." (Benoît XVI, 21.08.2005, Extraits de l’homélie de la messe des JMJ à Marienfeld)
Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi le psaume 136 (137) [DiMail 573]
Voir aussi la 2° lecture (Ep 2, 4-10) [DiMail 392]

Voir aussi l'Evagile (Jn 3,14-21) [DiMail 64]

Lire l'homélie "Choisis la lumière" (15.03.2015)

La première année de Cyrus, roi de Perse, pour que soit accomplie la parole proclamée par Jérémie, le Seigneur inspira Cyrus, roi de Perse. Et celui-ci fit publier dans tout son royaume — et même consigner par écrit — : « Ainsi parle Cyrus, roi de Perse : Le Seigneur, le Dieu du ciel, m'a donné tous les royaumes de la terre ; et il m'a chargé de lui bâtir un temple à Jérusalem, en Judée. Tous ceux d'entre vous qui font partie de son peuple, que le Seigneur leur Dieu soit avec eux, et qu'ils montent à Jérusalem ! » (cylindre portant l'édit de Cyrus)

La première année de Cyrus, roi de Perse, pour que soit accomplie la parole proclamée par Jérémie, le Seigneur inspira Cyrus, roi de Perse. Et celui-ci fit publier dans tout son royaume — et même consigner par écrit — : « Ainsi parle Cyrus, roi de Perse : Le Seigneur, le Dieu du ciel, m'a donné tous les royaumes de la terre ; et il m'a chargé de lui bâtir un temple à Jérusalem, en Judée. Tous ceux d'entre vous qui font partie de son peuple, que le Seigneur leur Dieu soit avec eux, et qu'ils montent à Jérusalem ! » (cylindre portant l'édit de Cyrus)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog