1° dimanche de Carême A (Romains 5, 12-19) (DiMail 313)

10.02.2008
DiMail 313

Frères,
par un seul homme, Adam, le péché est entré dans le monde, et par le péché est venue la mort ; et ainsi, la mort est passée en tous les hommes, du fait que tous ont péché.
Avant la loi de Moïse, le péché était déjà dans le monde. Certes, on dit que le péché ne peut être sanctionné quand il n'y a pas de loi ; mais pourtant, depuis Adam jusqu'à Moïse, la mort a régné, même sur ceux qui n'avaient pas péché par désobéissance à la manière d'Adam. Or, Adam préfigurait celui qui devait venir.
Mais le don gratuit de Dieu et la faute n'ont pas la même mesure. En effet, si la mort a frappé la multitude des hommes par la faute d'un seul, combien plus la grâce de Dieu a-t-elle comblé la multitude, cette grâce qui est donnée en un seul homme, Jésus Christ.
Le don de Dieu et les conséquences du péché d'un seul n'ont pas la même mesure non plus : d'une part, en effet, pour la faute d'un seul, le jugement a conduit à la condamnation ; d'autre part, pour une multitude de fautes, le don gratuit de Dieu conduit à la justification.
En effet, si, à cause d'un seul homme, par la faute d'un seul homme, la mort a régné, combien plus, à cause de Jésus Christ et de lui seul, régneront-ils dans la vie, ceux qui reçoivent en plénitude le don de la grâce qui les rend justes.
Bref, de même que la faute commise par un seul a conduit tous les hommes à la condamnation, de même l'accomplissement de la justice par un seul a conduit tous les hommes à la justification qui donne la vie.
En effet, de même que tous sont devenus pécheurs parce qu'un seul homme a désobéi, de même tous deviendront justes parce qu'un seul homme a obéi.

Traduction AELF

En ce 1° dimanche de Carême A, St Paul présente les effets de la désobéissance d’Adam pour la multitude et les conséquences plus grandes de l’obéissance du Christ pour tous (Rm 5, 12-19).
Voici quelques questions pour la 2° lecture du dimanche :
- Quelle personne ai-je vu en entraîner d’autres dans ses méfaits ?
- Comment ai-je compris que le péché m’entraînait dans une logique mortelle ?
- Quand ai-je bénéficié du don gratuit de Dieu ?
- Qu’est-ce qui me comble ma vie ?
- Quand ai-je expérimenté qu’il avait été plus facile de désobéir que d’obéir ? Quand ai-je été plus heureux d’obéir que de désobéir ?
Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment la personne que mon cœur aime me fait-elle découvrir qu’elle est un don que Dieu me fait ?
- Comment réagissons-nous quand nos (petits-) enfants nous désobéissent ? Comment faisons-nous pour que nos (petits-) enfants nous obéissent ?
Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Qui ai-je pris en train de commettre une faute professionnelle ?
- Quelle type d’obéissance est-ce que je demande à mes collaborateurs ?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Gn 2,7-9 . 3, 1-7a) [DiMail 154]
Voir aussi le psaume (Ps 50 (51)) [DiMail 517]
Voir aussi l'Evangile (Mt 4, 1-11) [DiMail 8]

Lire l'homélie "Ecoutons le cri des personnes isolées" (5.04.2017)

Lire l'homélie "Face à la tentation, le 'Notre Père'" (9.03.2014)

De même que tous sont devenus pécheurs, parce qu'un seul homme (Adam) a désobéi, de même tous deviendront justes parce qu'un seul homme (Jésus) a obéi

De même que tous sont devenus pécheurs, parce qu'un seul homme (Adam) a désobéi, de même tous deviendront justes parce qu'un seul homme (Jésus) a obéi

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog