1° dimanche de l'Avent B (Isaïe 63, 16b-17.19b . 64, 2b-7) (DiMail 190)

  • OJ+
  • Avent B

27/11/05
DiMail 190 (revu)

Tu es, Seigneur, notre Père, notre Rédempteur : tel est ton nom depuis toujours. Pourquoi Seigneur, nous laisses-tu errer hors de ton chemin, pourquoi rends-tu nos cœurs insensibles à ta crainte ? Reviens, pour l'amour de tes serviteurs et des tribus qui t'appartiennent. Ah ! Si tu déchirais les cieux, si tu descendais, les montagnes fondraient devant toi.

Voici que tu es descendu, et les montagnes ont fondu devant ta face. Jamais on ne l'a entendu ni appris, personne n'a vu un autre dieu que toi agir ainsi envers l'homme qui espère en lui. Tu viens à la rencontre de celui qui pratique la justice avec joie et qui se souvient de toi en suivant ton chemin. Tu étais irrité par notre obstination dans le péché, et pourtant nous serons sauvés. Nous étions tous semblables à des hommes souillés, et toutes nos belles actions étaient comme des vêtements salis. Nous étions tous desséchés comme des feuilles, et nos crimes, comme le vent, nous emportaient. Personne n'invoquait ton nom, nul ne se réveillait pour recourir à toi. Car tu nous avais caché ton visage, tu nous avais laissés au pouvoir de nos péchés. Pourtant, Seigneur, tu es notre Père. Nous sommes l'argile, et tu es le potier : nous sommes tous l'ouvrage de tes mains.
Traduction AELF

Ah ! Si tu déchirais les cieux, si tu descendais, ...En ce 1° dimanche de l’Avent B, une grande prière de supplication (Is 63, 16b-17.19b ; 64, 2b-7), comme un grand cri d’appel adressé au Dieu Sauveur, comme une demande de pardon d’un enfant qui supplie son père.

Voici les quelques pistes pour la 1° lecture de ce dimanche :
- Quand ai-je eu l’impression d’avoir été abandonné(e) par le Seigneur?
- Quand ai-je fait l’expérience que Dieu venait vers moi, qu’il ne m’abandonnerait jamais?
- Comment est-ce que je grandis en suivant le chemin du Seigneur?
- Avec quelle(s) image(s) de la vie ordinaire puis-je décrire les effets du péché dans mon existence?
- A travers quel(s) événement(s) et/ ou rencontre(s) le Seigneur agit-il pour moi comme un Père et est-ce que je deviens l’ouvrage de ses mains?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quand a-t-il pu nous arriver d’éprouver de l’indifférence ou de feindre d’ignorer nos (petits-) enfants qui avaient besoin de nous?
- Qu’est-ce que la paternité de Dieu nous fait (re)découvrir sur la nôtre?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- A quelle occasion où je me sentais perdu(e) ai-je prié le Seigneur? Que lui ai-je demandé?
- Quelles sont les belles actions que je peux faire par mon travail professionnel et/ou à la maison?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi le Psaume 79 (80) [DiMail 558]
Voir aussi la 2° lecture (1 Co 1, 3-9) [DiMail 371]
Voir aussi l'Evangile (Mc 13, 33-37) [
DiMail 47]

Lire l'homélie "Tous des portiers" (30.11.2014)

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog