En l'absence du Maître, les serviteurs et le portier sont au travail dans l'Eglise Homélie 1° dimanche Avent B (3.12.2017)

Dimanche 3 décembre 2017 1° dim Avent B St PP Colombes,

Messe en famille, préparation à la 1° communion, session CPM, 1° communion de Pierre

En l'absence du Maître, les serviteurs et le portier sont au travail dans l'Eglise

Quels sont les personnages dans l’histoire que raconte Jésus ?

  • Maître de maison ; ses serviteurs ; le portier

Que fait chacun ?

  • Le maître de maison et le portier
    Le Maitre de maison confie des responsabilités aux serviteurs : il leur donne tout pouvoir, toute autorité ; il définit le travail de chacun pour que les choses se passent bien en son absence ; il part en voyage = il s’absente pour longue durée, il se retire ; il reviendra accueilli par le portier.
  • Les serviteurs reçoivent tous un travail pour que la maison continue de vivre même en l’absence du maître.

  • portier

    Le portier doit veiller : c’est lui qui surveille les entrée et les sorties ; entre l’intérieur et l’extérieur ; reconnaître et autoriser à entrer certaines personnes ; refuser que d'autres entrent comme les voleurs ; attendre le retour du maître ; être vigilant : ne pas s’endormir.

Qui est le Maître qui est parti en voyage et qui reviendra ?

  • Jésus qui est monté au ciel depuis l’Ascension, le 40° jour après sa résurrection ; Nous attendons sa seconde venue.

présence et absence de du maître de maison, de Jésus

Nous avons à gérer la présence et l’absence :

  • Même en l’absence d’une personne que nous apprécions, qui est en voyage pour son travail ou ses vacances, ou pour une hospitalisation de plusieurs jours, cela ne nous empêche pas de penser à la personne même si elle n’est pas physiquement présente, ni de l’aimer, même si elle n’est pas visible ;

  • en temps d’absence physique, il y a d’autres formes de présence que Jésus a laissées à l’Eglise : c’est sa Parole que nous écoutons ; c’est aussi l’Eucharistie : le Pain de Vie, le Peuple rassemblé, la personne en situation de manque à laquelle il s'identifie (Mt 25, 31-46), ...

Qui est le portier à qui le maître demande de veiller ?

  • Nous tous ! Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez !

Maintenant, Seigneur, c’est Toi notre Père. Nous sommes l’argile, c’est toi qui nous façonnes : nous sommes tous l’ouvrage de ta main.

A quel métier cela vous fait-il penser ?

  • Le potier

Dans quel texte biblique, Dieu est-il présenté comme un potier ?

  • Dans le récit de la création d’Adam, le premier homme, et de « toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel. » (Gn 2,7.19a)

Dieu potier modèle Adam

« Dieu modela Adam avec la poussière tirée du sol ; il insuffla dans ses narines le souffle de vie, et l’homme devint un être vivant. » (Gn 2,7) Autrement dit, Adam qui a été créé par amour par Dieu n’est pas une marionnette ni un pantin, qu’il manipulerait ou téléguiderait depuis le ciel, mais c’est une créature de Dieu, un être distinct de son Créateur. Cependant l’humain n’est pas un produit fini fabriqué en usine : nous sommes des êtres uniques, le fruit du travail d’un artisan, d’un artiste. Même s’il y a des caractéristiques communes (une tête, deux bras, deux jambes, un cœur, l’esprit qui permet de réfléchir, ..), il n’y en a pas deux copies identiques. L’être humain est un être en devenir. Si on peut parler d’évolution, nous pensons à la croissance physique du corps mais aussi de l’intelligence, de la psychologie, des capacités relationnelles, de la spiritualité, mais aussi de tous les dons et talents que Dieu a mis en nous et que nous devons travailler pour les faire grandir pour les mettre au service des autres. Le nouveau-

croissance et évolution de l'être humain

né devient petit enfant, puis enfant, adolescent, jeune adulte, adulte dans la force de l’âge, …

Est-il possible de faire un lien avec la communion eucharistique à laquelle vous vous préparez et que Pierre va recevoir pour la première fois au cours cette messe, lui qui a 70 ans ? Il n’est donc jamais trop tard !

Et un lien avec la construction d’une relation d’un couple qui décide de se marier à la Mairie puis à l’église ? Il faut du temps pour se découvrir, pour se connaître au-delà des 1° impressions, pour dépasser les déceptions inévitables, pour dessiner le plan d’un lieu de vie ensemble, pour trouver et acheter un terrain, pour creuser les fondations de sa maison commune, puis monter les murs, pour placer les portes et les fenêtres, pour poser le plancher du 1° étage et enfin un toit, aménager chaque pièce, …

Attendre ; être vigilant, non parce que nous aurions peur, mais parce que c’est une belle rencontre qu’il ne faudrait surtout pas rater.

En entrant, on vous a offert une carte avec le texte du Notre Père dont la formulation de l’avant-dernière demande change : « Ne nous laisse pas entrer en tentation ». tentation : nous décourager, penser que Dieu a oublié sa promesse, alors qu’il est fidèle ; « je ne m’attendais pas à ça ! » : ce qu’aurait pu dire un médecin, laïc, dont le fils lui apprend qu’il veut entrer au séminaire.

Is 63, 16b-17.19b . 64, 2b-7 ; Ps 79 ; 1 Co 1, 3-9 ; Mc 13, 33-37

P. Olivier Joncour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog