25° dimanche du Temps ordinaire A (Matthieu 20, 1-16a) (DiMail 37)

22/09/02
DiMail 37 (revu)

Jésus disait cette parabole : 
« le Royaume des cieux est comparable au maître d'un domaine qui sortit au petit jour afin d'embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d'accord avec eux sur un salaire d'une pièce d'argent pour la journée, et il les envoya à sa vigne. Sorti vers neuf heures, il en vit d'autres qui étaient là, sur la place, sans travail. Il leur dit : 'Allez, vous aussi, à ma vigne, et je vous donnerai ce qui est juste.' Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même. Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d'autres qui étaient là et leur dit : 'Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?' Ils lui répondirent : 'Parce que personne ne nous a embauchés.' Il leur dit : 'Allez, vous aussi, à ma vigne.' 
Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : 'Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.' Ceux qui n'avaient commencé qu'à cinq heures s'avancèrent et reçurent chacun une pièce d'argent. Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d'argent. En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : 'Ces derniers venus n'ont fait qu'une heure, et tu les traites comme nous, qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur !' Mais le maître répondit à l'un d'entre eux : 'Mon ami, je ne te fais aucun tort. N'as-tu pas été d'accord avec moi pour une pièce d'argent ? Prends ce qui te revient, et va-t'en. Je veux donner à ce dernier autant qu'à toi : n'ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mon bien ? Vas-tu regarder avec un oeil mauvais parce que moi, je suis bon ?' 
Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. »
Traduction AELF

Le Royaume des cieux est comparable au maître d'un domaine qui sortit au petit jour afin d'embaucher des ouvriers pour sa vigne. (Rembrandt La Parabole des ouvriers envoyés a la vigne 1637 L'Hermitage St Petersbourg)En ce 25° dimanche du temps ordinaire A, nous écoutons la parabole des derniers ouvriers qui reçoivent autant que les premiers, ou la révélation de la bonté de Dieu (Mt 201-16a).
Face à l'éternité et à l'amour de Dieu, une priorité chrono-logique ne tient pas (les "premiers" par rapport aux "derniers") mais c'est une équité théo-logique dans le registre de la grâce et du don, sans calcul et désintéressé. Remarquons que dans le Royaume de Dieu, il y a du travail pour tout le monde.
Face à l'éternité et à l'amour de Dieu, une priorité chrono-logique ne tient pas (les "premiers" par rapport aux "derniers") mais c'est une équité théo-logique dans le registre de la grâce et du don, sans calcul et désintéressé. Remarquons que dans le Royaume de Dieu, il y a du travail pour tout le monde.

Voici quelques questions pour l’Evangile de ce dimanche :
- Qu'est-ce qui m'émerveille (car inhabituel, extra-ordinaire) dans l'attitude du maître de maison? Qu'est-ce qui ne cesse de me surprendre et de m'étonner?
- Qu'est-ce que je découvre de la logique du Royaume de Dieu et sur le maître de la vigne?
- Quand m’est-il arrivé d’être jaloux à l’égard d’un(e) autre chrétien(ne)? Pourquoi?
- Comment ai-je réagi quand on m’a appelé(e) et envoyé(e) pour une mission ou un service particulier dans l’Eglise?
- Est-ce que je connais des derniers arrivés dans la foi? Comment est-ce que les ceux arrivés avant accueillent les hommes et les femmes baptisés adultes ou qui redécouvrent la foi? Et moi?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment nous mettons-nous au service du maître de la vigne? Ou, comment aimerions-nous le faire?
- Qu’est-ce qui ne cesse de m’étonner positivement, ou de façon plus récente, à propos de mon conjoint?
- Comment considérons-nous nos (ptits-) enfants? Faisons-nous des différences entre le(s) premier(s) et le(s) dernier(s)?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Comment sont accueillis les nouveaux dans l’entreprise où je travaille?
- Comment se passe la négociation des salaires?

Pour les ados :
- Quand est-ce que j'ai été payé(e) pour la première fois pour un petit boulot ?
- A quelle occasion ai-je ressenti une grande injustice de traitement ?

QCM : est-ce que Dieu m'aime plus parce que je le mérite? que je peux faire valoir un certain nombre d'années d'ancienneté? parce que j'ai déjà un certain nombre de bons points? "parce que je le vaux bien" (L'Oréal)? parce qu'il m'aime autant que les autres, ni + ni-?

À l'école, d'une part, on apprend les additions, les soustractions, les multiplications et les divisions; et dans sa vie chrétienne, en écoutant la Parole de Dieu, en priant et communiant au Corps du Christ, d'autre part, on essaie de se mettre à l'école de Dieu. C'est Lui qui nous apprend à aimer sans compter, à « pardonner 70 fois 7 fois » (Mt 18,22), à aimer nos ennemis, selon la règle du calcul divin. Et lorsque nous l'appliquons, nous changeons intérieurement, lentement.

En guise de conclusion : si nous faisons parfois partie des "premiers", il pourrait nous arriver de jalouser les derniers qui sont autant aimés que nous, de même qu'il nous arrive parfois de chercher si l'herbe du jardin du voisin n'est pas plus verte que celle du nôtre. Au contraire, osons donner et révéler le meilleur de nous-mêmes. Réjouissons-nous d'être aimés non pas parce que nous le mériterions ou que nous serions meilleurs, plus anciens ou que nous aurions cumulés plus de bons points, mais bien parce que Dieu a confiance en nous et qu'il porte la même espérance. C'est toujours la bonne heure. Ne reportons pas au lendemain ce qui peut être fait aujourd'hui. Quel que soit notre âge, le Seigneur nous aime sans arrière pensée, ni calcul.

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Is 55, 6-9) [DiMail 180]
Voir aussi le psaume 144 (145) [DiMail 547]
Voir aussi la 2° lecture (Ph 1, 20c-24.27a) [DiMail 360] 

Lire l'homélie "J'embauche" (21.09.2014)

 

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog