4° dimanche de Pâques A (1 Pierre 2, 20b-25) (DiMail 324)

DiMail 324

Frères, si on supporte la souffrance en ayant fait le bien, c'est une grâce aux yeux de Dieu.
C'est bien à cela que vous avez été appelés, puisque le Christ lui-même a souffert pour vous et vous a laissé son exemple afin que vous suiviez ses traces, lui qui n'a jamais commis de péché ni proféré de mensonge : couvert d'insultes, il n'insultait pas ; accablé de souffrances, il ne menaçait pas, mais il confiait sa cause à Celui qui juge avec justice.
Dans son corps, il a porté nos péchés sur le bois de la croix, afin que nous puissions mourir à nos péchés et vivre dans la justice : c'est par ses blessures que vous avez été guéris.
Vous étiez errants comme des brebis ; mais à présent vous êtes revenus vers le berger qui veille sur vous.

Traduction AELF

En ce 4° dimanche de Pâques A, Pierre médite sur le comportement de Jésus, le bon berger, lors de sa Passion (1 P 2, 20b-25).
Voici quelques questions pour la 2° lecture du dimanche :
- Quand m’est-il arrivé que l’on me fasse souffrir alors que j’avais bien agi?
- Quand ai-je fait souffrir quelqu’un qui avait bien agi?
- Quand ai-je refusé d’entrer dans la logique de la vengeance ou de la loi du talion
("œil pour œil, dent pour dent")?
- Qu’ai-je découvert cette année en méditant à partir de la Passion du Christ lors du dimanche des Rameaux, du chemin de croix ou de la célébration de la Passion?
- Dans quelle(s) circonstance(s) ai-je expérimenté que le Christ est le berger qui veille sur nous?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Pourquoi et quand est-ce que la personne que mon cœur aime, ou de nos (petits-) enfants, m’a fait souffrir?
- Quand avons-nous porté tel ou tel de nos (petits-) enfants?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quand ai-je tenu bon alors que la situation était difficile à vivre?
- Qu’est-ce qui aurait besoin d’être guéri dans le rapport que j’ai à mon travail, dans des relations professionnelles, …?

Pour les ados :
- Jusqu'à quel point est-ce que je supporte la souffrance?
- Quand ai-je eu l'impression désagréable d'errer
? Qui m'en a fait sortir?

Pour les disciples-missionnaires :
- Dans quel(s) domaine(s) l'imitation du Christ Jésus est-elle la plus difficile pour moi?
- Qui ai-je aidé à revenir vers le berger qui veille sur nous
?

Bonne semaine.
OJ+ 

Voir aussi la 1° lecture (Ac 2, 14a.36-41) [DiMail 163]
Voir aussi le psaume (Ps 22 (23)) [DiMail 521]
Voir aussi l'Evangile (Jn 10, 1-10) [DiMail 17

Lire l'homélie "Le berger et la porte" (11.05.2014)

Dans son corps, il a porté nos péchés sur le bois de la croix, afin que nous puissions mourir à nos péchés et vivre dans la justice : c'est par ses blessures que vous avez été guéris.

Dans son corps, il a porté nos péchés sur le bois de la croix, afin que nous puissions mourir à nos péchés et vivre dans la justice : c'est par ses blessures que vous avez été guéris.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog