4° dimanche de Pâques A (Jean 10, 1-10) (DiMail 17)

21/04/02
DiMail 17 (revu)

Jésus parlait ainsi aux pharisiens :
« Amen, amen, je vous le dis : celui qui entre dans la bergerie sans passer par la porte, mais qui escalade par un autre endroit, celui-là est un voleur et un bandit.
Celui qui entre par la porte, c'est lui le pasteur, le berger des brebis.
Le portier lui ouvre, et les brebis écoutent sa voix. Ses brebis à lui, il les appelle chacune par son nom, et il les fait sortir. Quand il a conduit dehors toutes ses brebis, il marche à leur tête, et elles le suivent, car elles connaissent sa voix. Jamais elles ne suivront un inconnu, elles s'enfuiront loin de lui, car elles ne reconnaissent pas la voix des inconnus. »
Jésus employa cette parabole en s'adressant aux pharisiens, mais ils ne comprirent pas ce qu'il voulait leur dire.
C'est pourquoi Jésus reprit la parole : « Amen, amen, je vous le dis : je suis la porte des brebis.
Ceux qui sont intervenus avant moi sont tous des voleurs et des bandits ; mais les brebis ne les ont pas écoutés.
Moi, je suis la porte. Si quelqu'un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra aller et venir, et il trouvera un pâturage.
Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire. Moi je suis venu pour que les hommes aient la vie, pour qu'ils l'aient en abondance. »

Traduction AELF

En ce 4° dimanche de Pâques A, Jésus est la porte des brebis (Jn 10, 1-10).
Voici quelques questions pour l’Evangile de ce dimanche :
- Est-ce que j'aime écouter la voix du berger? Pourquoi? Que me dit-il personnellement? Qu'est-ce que j'aimerais qu'il me dise au fond du cœur?
- De quelle bergerie, de quel lieu clos, Jésus me fait-il sortir, me conduit-il dehors, vers le grand jour pour les "prés d'herbes fraîches", "vers les eaux tranquilles", "par le juste chemin"
(Ps 22) ?
- Pour moi, qui est le berger? Comment est-ce que je le connais? de façon superficielle? de loin? dans l'intimité? ...
- Quelle est ma réaction lorsque quelqu'un veut m'éloigner du berger, lorsque quelqu'un veut m'entraîner dans le mensonge, dans l'égocentrisme, dans la volonté de puissance, de manipuler, de posséder à tout prix, ... ?
- Quand ai-je été la victime du voleur? Et quand ai-je découvert que Jésus m’avait protégé et qu'il me donne la vie en abondance?
- Comment l'évêque est-il ce bon berger qui conduit son peuple?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- De quel(s) danger(s) voulons-nous protéger nos (petits-) enfants?
- Nos (petits-) enfants écoutent-ils ce que nous leur disons?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Jusqu’où suis-je prêt(e) à suivre mes supérieurs?
- Quand m’est-il arrivé de penser quitter une entreprise où je travaille / où j’ai travaillé parce qu’on voulait faire de moi un voleur ou un bandit?

Pour les ados :
- Quel prêtre m'a marqué(e)?
- Comment Jésus a-t-Il déjà pris soin de moi bien concrètement?
-Quand ai-je été tenté(e) de voler? Qu'ai-je fait?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Ac 2, 14a.36-41) [DiMail 163]
Voir aussi le psaume (Ps 22 (23)) [DiMail 521]
Voir aussi la 2° lecture (1 P 2, 20b-25) [DiMail 324
Retour à l'Evangile du 4° dimanche de Pâques B (Jn 10, 11-18) [DiMail 70

Lire l'homélie "Le berger et la porte" (11.05.2014)

Quand le berger a conduit dehors toutes ses brebis, il marche à leur tête, et elles le suivent, car elles connaissent sa voix.

Quand le berger a conduit dehors toutes ses brebis, il marche à leur tête, et elles le suivent, car elles connaissent sa voix.

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog