19° dimanche du Temps ordinaire C (Luc 12, 32-48) (DiMail 129)

8/08/04
DiMail 129 (revu)

Jésus disait à ses disciples : « Sois sans crainte, petit troupeau, car votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume. Vendez ce que vous avez et donnez-le en aumône. Faites-vous une bourse qui ne s'use pas, un trésor inépuisable dans les cieux, là où le voleur n'approche pas, où la mite ne ronge pas. Car là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur.
Restez en tenue de service, et gardez vos lampes allumées. Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu'il arrivera et frappera à la porte. Heureux les serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller. Amen, je vous le dis : il prendra la tenue de service, les fera passer à table et les servira chacun à son tour. S'il revient vers minuit ou plus tard encore et qu'il les trouve ainsi, heureux sont-ils ! Vous le savez bien : si le maître de maison connaissait l'heure où le voleur doit venir, il ne laisserait pas percer le mur de sa maison. Vous aussi, tenez-vous prêts : c'est à l'heure où vous n'y penserez pas que le Fils de l'homme viendra. »
Pierre dit alors : « Seigneur, cette parabole s'adresse-t-elle à nous, ou à tout le monde ? »
Le Seigneur répond : « Quel est donc l'intendant fidèle et sensé à qui le maître confiera la charge de ses domestiques pour leur donner, en temps voulu, leur part de blé ? Heureux serviteur, que son maître, en arrivant, trouvera à son travail. Vraiment, je vous le déclare : il lui confiera la charge de tous ses biens. Mais si le même serviteur se dit : 'Mon maître tarde à venir', et s'il se met à frapper serviteurs et servantes, à manger, à boire et à s'enivrer, son maître viendra le jour où il ne l'attend pas et à l'heure qu'il n'a pas prévue ; il se séparera de lui et le mettra parmi les infidèles. Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n'a pourtant rien préparé, ni accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups. Mais celui qui ne la connaissait pas, et qui a mérité des coups pour sa conduite, n'en recevra qu'un petit nombre. À qui l'on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l'on a beaucoup confié, on réclamera davantage. »

Traduction AELF

lampe alluméeEn ce 19° dimanche du temps ordinaire C, Jésus développe son enseignement sur l’attitude des disciples dans l’attente de sa venue à la fin des temps (= parousie) (Lc 12, 32-48).
Dans l’antiquité, il n’était pas voir de considérer la société selon deux catégories : d’une part le maître ("Kurios", en grec, que l’on peut aussi traduire par "Seigneur"), et d’autre part l’esclave ("doulos"). Ici, il ne s’agit pas de la dialectique hégélienne du maître et de l’esclave. En mentionnant ici la "tenue de service", ne faudrait-il pas y voir une annonce ou une allusion au lavement des pieds que seul St Jean (13, 1-17) raconte le soir de la cène? La parabole aurait alors ici plus une dimension d’annonce que de comparaison. Quoiqu’il en soit, comme dans la logique évangélique des béatitudes, nous avons affaire à un renversement de situation : le maître se fait le serviteur.
 Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
- Comment est-ce que je prépare un trésor inépuisable pour les cieux?
- Quels moyens l’Église me propose-t-elle pour veiller? Lesquels est-ce que j’utilise?
- Quelle(s) charge(s) le Seigneur me confie-t-il?
- Qu’est-ce que j’aimerais que l’on me demande de faire dans ma paroisse? Et si j’allais en parler avec un prêtre que je connais ...
- Qu'est-ce que le Seigneur m'a déjà donné ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment l’attente de la naissance d’un enfant ou du retour de mon conjoint après son travail m’aide-t-elle à veiller jusqu’à la venue du Fils de l’homme?
- Comment aidons-nous nos (petits-) enfants à discerner et à faire des choix éclairés par l’Évangile?

Pour ceux et celles qui travaillent (professionnellement ou au foyer) :
- Comment mon travail m'aide-t-il à rester en tenue de service ?
- Quels sont mes critères pour confier davantage de responsabilités à quelqu’un?

 

Bonne semaine.
OJ+  

Voir aussi la 1° lecture (Sg 18, 6-9) [DiMail 284]
Voir aussi le psaume 32 (33) [DiMail 622]
Voir aussi la 2° lecture (He 11, 1-2.8-19) [DiMail 472]

Voir aussi l'homélie "la foi d'Abraham" (11.08.2013) 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog