5° dimanche de Pâques C (Jean 13, 31-33a.34-35) (DiMail 119)

9/05/04
DiMail 119

Au cours du dernier repas que Jésus prenait avec ses disciples, quand Juda fut sorti, Jésus déclara : « Maintenant le Fils de l'homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui. Si Dieu est glorifié en lui, Dieu en retour lui donnera sa propre gloire ; et il la lui donnera bientôt.
Mes petits enfants, je suis encore avec vous, mais pour peu de temps. Je vous donne un commandement nouveau : c'est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns pour les autres. »

Traduction AELF

En ce 5° dimanche après Pâques C, Jésus nous donne son commandement nouveau (Jn 13, 31-33a.34-35).
Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
- Quelles paroles est-ce que je ne dis qu’en l’absence de certaines personnes? Pourquoi?
- A quelle(s) occasion(s) Dieu est-il glorifié par ce que je fais pour Lui? par ce qu’il fait à travers moi?
- Dans quelle(s) circonstance(s) (faciles ou difficiles) ai-je vérifié la présence de Jésus avec moi?
- Comment est-ce que je concilie et vis "commandement" et "amour"?
- Dans quel lieu, dans quelle équipe, puis-je vivre un amour fraternel concret?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Qu’est-ce que je reconnais de l’amour du Christ dans celui de mon conjoint?
- Peut-on reconnaître que nous sommes disciples du Christ à notre amour?

Pour ceux et celles qui travaillent (professionnellement ou au foyer) :
- Est-ce que je recherche la "gloire" [sens profane] dans, ou par, mon travail?
- Quels types d’ordre est-ce que je donne à mes collaborateurs
?
Pour les ados :
- Quand ai-je fait l'expérience que Jésus était avec moi?
- Quand ai-je vécu une fraternité chrétienne très forte au sein d'une communauté ou d'une paroisse
?

Pour les disciples-missionnaires :

- Au cours de quel repas ai-je dit des choses importants à des personnes qui comptent pour moi?

- Comment est-ce que je participe à favoriser l'amour fraternel dans l'Eglise, dans ma communauté, dans mes différents engagement?

Bonne semaine.
OJ+ 

Voir aussi la 1° lecture (Ac 14, 21b-27) [DiMail 265]
Voir aussi le psaume 144 (145) [DiMail 538]   
Voiraussi la 2° lecture (Ap 21, 1-5a) [DiMail 457]

Lire l'homélie "Quel votre profil de disciple-missionnaire?" (19.05.2019)

Lire l'homélie "Amour, gloire et beauté" (24.04.2016)

Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns pour les autres.

Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns pour les autres.

La gloire de Dieu ne désigne pas tant sa renommée que sa valeur réelle, estimée à son poids. L’expression "la gloire du Seigneur" désigne Dieu lui-même. Le grec ‘doxa’ traduit l’hébreu ‘kabod’ dont le 1° sens (concret) exprime ce qui a du poids, de la consistance, de la densité et par extension la grandeur, la richesse, la puissance d’où la gloire, tout ce qui est propre à Dieu. Après le 1° signe de Jésus à Cana, saint Jean écrit qu’« il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui. » (2,11). St Irénée de Lyon (II° S) a écrit : « La Gloire de Dieu, c’est l’homme vivant, et la vie de l’homme, c’est la vision de Dieu : si déjà la révélation de Dieu par la création procura la vie à tous les êtres qui vivent sur la terre, combien plus la manifestation du Père par le Verbe procure-t-elle la vie à ceux qui voient Dieu. »
Le "Gloire à Dieu" que nous chantons à la messe chaque dimanche (sauf pendant l’Avent et le Carême) est « une hymne très ancienne par laquelle l’Église, rassemblée dans l’Esprit Saint, glorifie le Père et son Fils, et supplie celui-ci. » (Présentation Générale du Missel Romain 31). Lorsque l’on prie avec des psaumes, on finit par la doxologie : "Gloire au Père et au Fils et au St Esprit, pour les siècles des siècles. Amen."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog