21° dimanche du Temps ordinaire A (Isaïe 22, 19-23) (DiMail 354)

DiMail 354

Parole du Seigneur adressée à Shebna le gouverneur : « Je vais te chasser de ton poste, t'expulser de ta place.
Et, ce jour-là, j'appellerai mon serviteur, Éliakim, fils de Hilkias.
Je le revêtirai de ta tunique, je le ceindrai de ton écharpe, je lui remettrai tes pouvoirs : il sera un père pour les habitants de Jérusalem et pour la maison de Juda.
Je mettrai sur son épaule la clef de la maison de David : s'il ouvre, personne ne fermera ; s'il ferme, personne n'ouvrira.
Je le rendrai stable comme un piquet qu'on enfonce dans un sol ferme ; il sera comme un trône de gloire pour la maison de son père. »

Traduction AELF

En ce 21° dimanche du temps ordinaire A, le Seigneur annonce un nouveau gouverneur, Eliakim, choisi par Lui (Is 22, 19-23).

Voici quelques questions pour la 1° lecture de ce dimanche :
- Quand ai-je eu l’impression de bien correspondre à une mission dans l’Eglise ?
- Quelle importance est que j’accorde aux signes vestimentaires liés à une fonction ?
- Quelles sont les qualités paternelles importantes pour des responsables politiques ?
- Quelles sont les qualités et les caractéristiques paternelles chez les prêtres et les évêques je connais ?
- Quelle autorité est-ce que cela donne à quelqu’un de recevoir sa mission de Dieu ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment définirions-nous la fonction paternelle dans notre rôle et notre mission de parents ?
- Quel(s) signe(s) visible(s) donnons-nous à nos (petits-) enfants pour leur montrer que nous leur faisons confiance pour une mission particulière ?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quand ai-je eu l’impression de bien correspondre à un poste ?
- Quel cadre dirigeant me semble d’une grande stabilité liée à sa personnalité et son management ?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi le psaume (Ps 137 (138)) [DiMail 542]
Voir aussi la 2° lecture (Rm 11, 33-36) [DiMail 355]
Voir aussi l'Evangile (Mt 16, 13-20) [DiMail 33]

Je mettrai sur son épaule la clef de la maison de David : s'il ouvre, personne ne fermera ; s'il ferme, personne n'ouvrira. Je le rendrai stable comme un piquet qu'on enfonce dans un sol ferme.

Je mettrai sur son épaule la clef de la maison de David : s'il ouvre, personne ne fermera ; s'il ferme, personne n'ouvrira. Je le rendrai stable comme un piquet qu'on enfonce dans un sol ferme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog