Regarder vers les autres, agir avec eux et vivre entre nous Homélie 2013.09.22. 25° dim TO C

  • OJ+
  • Homélies

22 septembre 2013 25° dim TO C St Pierre St Paul de Colombes, WE rentrée

Regarder vers les autres, agir avec eux et vivre entre nous

Nous connaissons relativement bien cette parabole sur la confiance. On pourrait croire qu’elle fait l’apologie de la malhonnêteté et de la corruption par l’argent. Tout s’achète avec de l’argent, y compris l’amitié, et c’est d’autant plus facile si ce n’est pas le nôtre. Mais, vous le reconnaîtrez comme moi, cela ressemble mal à Jésus. Entre l’Argent Trompeur et le Dieu fidèle qui n’abandonne pas le pécheur égaré et perdu (cf Lc 15), il y a 2 logiques opposées. Il y a surtout un choix à faire. Nous entendons un appel à regarder vers les autres, avant d’agir avec eux pour vivre, enfin, entre nous différemment.

Regarder vers les autres

regarder les autres de hautRegardons-nous, de haut, avec mépris et supériorité vers le pauvre, le faible, le précaire pour l’humilier, l’écraser ou lui montrer que nous sommes plus forts qu’eux ? Les regardons-nous comme une victime du système ? Et moi, quel est mon rôle dans ce système qui dévore, qui engloutit, qui enterre ? Si j’entre dans cette logique, de qui serai-je un jour la victime ?

Marie chante le MagnificatLe psalmiste, au contraire, invite à lever les yeux vers le Ciel, vers le Seigneur. S’il abaisse son regard vers la terre, ce n’est pas pour nous faire sa sentir sa grandir et notre petitesse, c’est pour relever le faible, pour retirer le pauvre de la cendre pour qu’il siège parmi les princes. Nous retrouvons des échos de ce psaume et d’autres dans le Magnificat, la belle prière de Marie : « il s’est penché sur son humble servante. […] Il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, […] il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour. » (Lc 1, 39-56)

Le Saint éternel veut faire de nous des saints. Laissons-nous inspirer par son Esprit qui rend saint et entrons dans le peuple des béatitudes. Plus concrètement, il s’agit de « faire attention aux fragilités vécues par les personnes dans la ville et le partager ; de faire attention à la fraternité vécue effectivement dans notre ville et le partager ; de faire attention à l’écho de la Parole de Dieu perçu dans la vie des hommes et le partager. » (1)

Agir avec les autres

comploter à plusieursAgissons-nous avec d’autres pour nous concerter pour tricher, pour diminuer les mesures, augmenter les prix, et fausser les balances, comme au temps du prophète Amos ? Autrement dit, complotons-nous avec d’autres qui sont forts comme nous pour emporter un marché avec des méthodes pas très regardables. ‘Mais comment faire autrement ? C’est aussi mon travail qui est en jeu, mon salaire pour faire vivre et nourrir ma famille.’ Alors, quand me suis-je laissé entraîner à mettre en pratique des méthodes injustes et malhonnêtes que j’ai regrettées ensuite ? Est-ce tous les moyens sont bons pour atteindre le résultat que l’on m’impose ?

Plus concrètement, il s’agit de « développer le dialogue avec les autres croyants de Colombes ; de trouver des chemins pour rendre compte de la Bonne Nouvelle de l’Evangile : ‘tu as du prix aux yeux de Dieu’ ; de servir la fraternité dans la ville avec d’autres groupes ou associations. » (1)

Vivre entre nous

prier pour tous les hommesDans les conseils que l’apôtre Paul donne à Timothée comme responsable d’une communauté chrétienne, il insiste pour que la prière soit vraiment universelle, c’est-à-dire qu’elle soit plus large que la communauté des seuls baptisés : pour tous les hommes, pour les chefs d’état et tous ceux qui ont des responsabilités. Ce ‘vivre ensemble’ doit être prophétique. Je m’explique : si nous entrons dans le regard et le projet de Dieu de rassembler un jour tous les hommes, nous devons nous aussi les reconnaître comme déjà aimés par le Seigneur même s’ils n’en ont pas conscience, même s’ils ne le savent pas, car il veut que tous les hommes soient sauvés et arrivent à connaître pleinement la vérité. C’est ce que redit à sa manière le Concile Vatican II dans les 3 premiers paragraphes sur l’Eglise (cf LG 1-3).

Plus concrètement, il s’agit de « lire et partager la Parole de Dieu en toutes circonstances de rencontre dans la vie paroissiale ; d’inventer les manières de faire une place effective aux plus fragiles dans la vie de nos groupes ; à tour de rôle les différents groupes de la paroisse préparent les liturgies du dimanche, en y rendant grâce pour les frères et sœurs rencontrés dans leur activité. » (1)

A certains moments, nous serons peut-être déçus par certains, comme le fut Amos avec plusieurs de ses contemporains qui avaient oublié le lien entre leur foi et leur vie quotidienne. A d’autres moments, nous nous décevons nous-mêmes, nous décevons ce qui croyaient en nous et qui attendaient plus de nous. Que cela nous serve de leçon. Et pourtant, nous avons droit à l’erreur. Si Dieu nous laisse libres, des paroles et des actes responsablesIl nous renvoie aussi à notre responsabilité personnelle et collective. Nos actes et nos paroles nous engagent. Nos choix en communauté aussi. Les 3 axes de notre Projet pastoral pour cette année sont des points de vigilance et les 3 x 3 pistes concrètes sont des sillons à creuser au quotidien, seuls et en équipe.

Am 8, 4-7 ; Ps 112 ; 1 Tim 2, 1-8 ; Lc 16, 1-13

P. Olivier Joncour

(1) Projet Pastoral 2013-2014 de la paroisse St Pierre St Paul et St Etienne St Henri de Colombes. Les titres des 3 parties sont ceux de chaque partie du projet.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog