La foi, c'est plus qu'une carte fidélité de supermarché Homélie 10° dim TO C 2013.06.09

Dimanche 9 juin 2013 10° dim TO C St Pierre St Paul de Colombes Profession de foi

La foi, c'est plus qu'une carté fidélité de supermarché

Il y a deux semaines, c’était le dimanche de la Sainte Trinité. Ne nous trompons pas, c’est bien tous les dimanches que nous célébrons le Dieu trois fois, qui vient défier l’intelligence humaine : le Père, le Fils et le St Esprit, 3 personnes qui ont en commun d’être Dieu. Non pas un Dieu solitaire à la façon de Zeus, mais un Dieu qui est relation, communion.

Cette découverte, ce n’est pas à force de raisonnements que nous pouvons la faire. C’est une révélation qui nous vient de Dieu. C’est même le Fils venu vivre parmi les hommes qui nous l’a dit. Quand il nous parle de son Père et de l’Esprit Saint, on voit bien qu’ils sont différents, distincts de lui, et qu’en même temps ils forment une communauté de Vie et d’Amour unique, originale. Ils ont chacun à la fois un rôle qui leur est propre et en même temps un objectif unique : que nous partagions sa Vie, que nous aimions comme nous sommes aimés, que nous devenions saints comme le trois fois Saint. Trois en Un. Ce n’est pas de la publicité, mais une invitation à l’aventure !

la foi en Dieu, une belle aventureEn cette ‘Année de la foi’, nous découvrons que l’expérience de la foi est une belle aventure que d’autres ont commencée avant nous : nous ne sommes pas les premiers à croire. Nous ne sommes pas les seuls à vivre cette alliance avec Dieu. Nous ne serons pas les derniers à vivre cette amitié. Nous la vivons dans la barque de l’Eglise, de tous les âges, de toutes les origines.

La Bible, Guide de Sur-VieLa Bible est un livre de SurVie. Pas seulement un manuel de vie, de la vie biologique, mais un guide pour grandir et progresser dans la Vie divine. Face à des choix, Dieu nous avertit qu’il y a des décisions qui rendent malheureux et d’autres qui font grandir. Il y a des chemins et des paroles de vie, et d’autres qui conduisent à la mort. « Choisis la vie » (Dt 30, 19c) dit-Il aux juifs qui allaient entrer en terre promise après les 40 ans de marche au désert. La Bonne Nouvelle de la vie, c’est déjà d’avoir cette capacité et cette liberté de nous demander : ‘Qu’est-ce qui est logique de vie et logique de mort ?’ C’est le fil rouge de la Bible, dès la création. C’est le fil rouge des discours et des guérisons de Jésus et de l’Eglise.

Qu’est-ce que ce fils qui a déjà perdu son père va faire de cette nouvelle vie ? Et sa mère ? Et tous ceux qui en sont témoins ? Et nous ? Et moi ? Car personne ne peut répondre à ma place. Dieu nous donne cette capacité et cette liberté de dire ‘Je’, de répondre personnellement. C’est un acte de confiance, libre.

Face à ce Jésus, le Dieu-homme qui marche, le Dieu-homme qui guide, le Dieu-homme qui est saisi de pitié, le Dieu-homme qui console, le Dieu-homme qui se fait proche, le Dieu-homme qui touche, le Dieu-homme dont la parole rend vivant, remet debout, comment est-ce que je me situe ?

Saint Paul a tout lâché pour JésusComment St Paul s’est-il situé ? Il a tout lâché : sa Play Station, son MP3. Désolé, y a eu un bug : il a tout lâché : son orgueil d’être pharisien, la loi de Moïse, … Il a tout lâché pour ce Jésus dont il persécutait et mettait à mort les disciples. Il a mis en lui toute sa confiance, toute sa foi. Cette foi, nous ne l’inventons pas, nous la recevons comme un trésor à partager : « Pour quelqu’un qui choisit de dire ‘je crois’, il est important de fréquenter ceux qui ont vécu cette aventure avant lui, de découvrir ce que peut donner dans une vie très concrète le choix d’adhérer au Christ. [C’est bien plus que la carte fidélité d’un supermarché.] C’est d’une démarche qu’il s’agit : les saints ont dit 'oui' et ils aident d’autres à se mettre en chemin. » (L’expérience chrétienne : dire « je crois » parce que d’autres ont dit « nous croyons » T3) Deux adverbes sont importants : avant et avec. Avant moi, d’autres ont dit ‘je crois’. Avec d’autres, je dis ‘Je crois’ ou ‘nous croyons’. Nous sommes les maillons d’une chaîne qui ne doit et ne peut être rompue.

Ces aînés dans la foi, ce sont souvent des proches. C’est aussi une inconnue. Je pense à Renée pour Sonia qui est en 3° et qu’elle a rattrapée dans la rue après la messe à St Etienne St Henri il y a 2 semaines. C’est ce qu’elles m’ont raconté hier matin. Elles sont parmi nous ce matin. La confiance est un acte humain, libre et personnel qui s’appuie sur des expériences de confiance dans les autres : enfants/parents, entre époux, entre amis, …

« La foi [en Dieu] se présente aujourd’hui comme un risque, le risque de la confiance. Elle n’est pas en premier lieu l’adhésion à des vérités, mais une relation avec Dieu. […] Loin de rendre esclave ou d’étouffer l’épanouissement personnel, la foi en Dieu rend libre : libre de la peur, libre pour une vie au service de ceux que Dieu nous confie. Plus grandit la confiance en Dieu, plus le cœur s’élargit à tout ce qui est humain, partout dans le monde, dans toutes les lieux et de cultures. » (Fr Aloïs Vers une nouvelle solidarité in Lettre de Taizé 2012, n°274 édition spéciale) Cela nécessite aussi un minimum de savoir. La foi cherche à comprendre pour mieux connaître Celui en qui il a mis sa foi, et mieux comprendre ce qu’il a révélé.

Marie a foi en Dieu et en son Fils, même au pied de la croixFinalement, cette veuve qui a perdu son mari et qui vient de perdre son fils, est une annonce de ce qui est arrivé à Marie, qui était veuve de Joseph et dont le fils unique mourait sur une croix. La foi de Marie n’est pas seulement celle de l’Annonciation, mais aussi l’espérance en la réalisation des promesses de Dieu et de son Fils quand elle est au pied de la croix, et surtout une référence pour nous : son Fils ne l’a pas déçue ; Dieu le Père non plus : il a ressuscité Jésus ; l’Esprit St non plus : il travaille dans le cœur des disciples de Jésus et de l’Eglise.

Ga 1, 11-19 ; Ps 29; Lc 7, 11-17
 P. Olivier Joncour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog