Homélie 2012.01.29 4° dimanche TO B

Dimanche 29 janvier 2012 4° dim TO B Messe des jeunes St Pierre St Paul Colombes

 

En famille, quand un des mes frères était difficile ou méchant avec un autre de nous, pour la calmer, mon père lui disait qu'il allait prendre son petit diable et qu'il l'enfermerait dans le coffre-fort de son entreprise. Et cela marchait.

 

1) De Ne plus entendre Dieu, ne plus vouloir Le voir

C'était le « ni Dieu ni maître », des anarchistes. Certains de nos contemporains ne veulent dépendre de personne. Chacun veut se faire sa propre idée par soi-même. Beaucoup rejettent toutes les références morales, religieuses, spirituelles et les institutions. On ne veut pas écouter des conseils (médecins, professeurs, ses parents, Dieu).

Ils sont comme le petit singe de la sagesse qui se met les mains sur les oreilles, ou sur les yeux. A certains moments, notre monde fait l'autruche : il met sa tête en terre pour ne pas voir la réalité ou les difficultés en face. A agir ainsi, on refuse de voir que notre monde fonce dans le mur.

Or, le Christ nous libère de notre surdité et de notre aveuglement

 

2) A écouter Jésus qui enseigne, en qui nous voyons « l'image du Dieu invisible » (Col 1,15).

Jésus enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité. Si pour les esprits mauvais, Jésus est l'homme à ne pas écouter car ils savent qui Il est, le Saint, le Saint de Dieu, pour tous il est l'homme à écouter ! Pourquoi Jésus est-il à écouter ? Il est non seulement Celui qui nous parle de Dieu son Père, mais aussi il nous parle au cœur. Il nous parle de l'essentiel, de ce qui nourrit vraiment : pas tant le ventre et le corps, même si c'est important, mais surtout l'âme et le cœur. Il nous aide à grandir, à grandir comme homme et femme, comme enfants, comme malades ou en bonne santé.

Il est différent des scribes. St Marc précise et insiste : Il enseignait en homme qui a autorité. Qu'est-ce que l'autorité ? Ce n'est pas un synonyme du pouvoir, qui peut devenir excès ou abus de pouvoir. Non, l'autorité, littéralement, c'est ce qui aide l'autre à grandir. Quand on dit que des parents ou que des éducateurs font preuve d'autorité, si leur intention est vraiment bonne, c'est avant tout pour aider l'enfant puis l'adolescent à grandir humainement et dans la foi. C'est donner des repères solides, proposer des cadres pour agir, fixer des limites pour éviter de partir dans tous les sens et se perdre tant géographiquement que moralement. Enseigner avec autorité, c'est le faire comme Jésus avec nous, en se montrant exigent : avec les 3 vertus théologales : avec amour, avec espérance et confiance.

L'Amour de Dieu pour nous se vérifie dans sa bonté pour tous et chacun en particulier. L'Amour de Dieu pour nous est un amour qui espère contre tout espérance : quelqu'un n'est jamais foutu. Par sa grâce, par son pardon, il vient nettoyer toute la vase accumulée par le temps pour dégager le cœur. Bien sûr, cela demande du temps de se convertir, de changer les habitudes mauvaises dans lesquelles nous nous sommes laissés enfermer année après année. Mais avec son aide, il sait que nous valons mieux que ce que nous montrons déjà. L'amour de Jésus qui espère s'exprime pour la Cananéenne, pour Matthieu et Zachée, les collecteurs d'impôts, pour le larron qui prend sa défense sur la croix, pour tant et tant de malades. Et pour chacun de nous. L'Amour de Dieu pour nous se vérifie dans la confiance que Jésus nous fait : il confie l'Eglise à un pêcheur de poissons pour faire de lui un pécheur d'hommes. Il choisit un persécuteur plein de zèle, Saul, pour en faire un apôtre convaincu.

Quand Jésus donne un ordre, il est plus fort que les esprits mauvais..

 

3) Aujourd'hui, écouterez-vous sa Parole ? Aujourd'hui, verrez-vous le Fils de Dieu venir à votre rencontre ?

Ce soir, tu es venu à la messe. Et cette semaine, vas-tu prendre le temps de l'écouter avec d'autres ? Cette semaine, vas-tu prendre le temps de l'écouter seul dans l'intimité de ta chambre où ton Père t'attend ? Vas-tu prendre le temps de l'écouter te dire qu'il t'aime et que ce qu'il veut pour toi est ce qui est bon et bien ?

 

N'aie pas peur ! Il t'aime. Il espère en toi. Il croit en toi.

[A chanter:] « N'aie pas peur, laisse-toi regarder par Le Christ, laisse-toi regarder car il t'aime (bis) »

N'aie pas peur, laisse-toi regarder par Le Christ, laisse-toi regarder car il espère pour toi. N'aie pas peur, laisse-toi regarder par Le Christ, laisse-toi regarder, il croit en toi.

 

Dt 18, 15-20 ; Ps 94 ; 1 Co 7, 32-35 ; Mc 1, 21-28

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog