D'une auberge à l'autre Homélie 8.12.2013 2° dim Avent A

Dimanche 8 décembre 2013 2° dim Avent C St Pierre St Paul Colombes Journée des Confirmands d'Aumôneries du diocèse

D'une auberge à l'autre

l'auberge espagnole de Cédric KlapischLes Poupées russe de Cédric KlapischCasse-tête chinois de Cédric KlapischAprès l’auberge juive de Jérusalem à vocation universelle qui recherche des veilleurs pacifiques et joyeux, dimanche dernier, la deuxième auberge de l’Avent, n’est pas celle du bon Samaritain où l’homme blessé mortellement reprend des forces (Lc 10, 34b-35), ni celle d’Emmaüs (Lc 24, 29-30), ni ‘l’auberge espagnole’ avec des ‘poupées russes’ qui tournent au ‘casse-tête chinois’ (Cédric Klapisch 2002, 2005, 2013).    

désert de Judée On ne s’attend pas à trouver une auberge en plein désert de Judée, où il n’y a personne pour y vivre. Le désert, c’est un lieu à traverser, où la vie n’est pas possible. L’auberge est alors comme un oasis, un lieu où se reposer, près d’une source. Après avoir repris des forces et la piste du désert où le Seigneur nous séduit, où l’on revient à l’essentiel, à plus de simplicité, où l’on ne peut plus tricher avec soi et les autres, nous arrivons plus à l’est, au Jourdain. Là aussi, il y a une auberge. A côté de celle-ci, il y a une souche, celle de Jessé d’où a poussé un rameau nouveau, dont nous avons un portrait un peu énigmatique. Le plus important est qu’il reçoive l’Esprit du Seigneur qui fait entrer dans une réalité nouvelle marquée par la justice et la paix. C’est l’auberge de l’accord entre nous, du bien ‘vivre entre nous’. Une auberge de la paix où le loup habite avec l’agneau, où les ennemis vivent ensemble, où la violence a disparu, où l’on reviendra à un régime végétarien, où le racketteur marchera avec le racketté, le voleur avec le volé.

les dons de l'Esprit SaintPassons en revue les dons de l’Esprit divin, ce mal connu, déjà donné au baptême et que Dieu le Père veut nous donner en plénitude à la Confirmation. Alors, que vous ayez déjà été confirmé, que vous vous y prépariez, ou que vous vous demandiez ce que pourrait vous apporter le Souffle de vie divine.

A toi qui cherches comment avancer dans la vie malgré les rochers, les tempêtes, les mirages de la vie, les pièges mortels dans lesquels on veut te perdre, demande l’Esprit de sagesse qui te donnera un savoir-vivre venue de l’expérience humaine, mais aussi et surtout de Dieu.

A toi qui hésites entre plusieurs choix à faire aux carrefours de ta vie et de la société, demande l’Esprit de discernement pour que le Seigneur t’aide à trouver ce qui t’aidera à grandir vraiment, à découvrir ce qui est bon pour toi plus que ce qui fait plaisir, à faire de toi un vivant et à rejeter ce qui ferait de toi un mort-vivant.

A toi que tes amis viennent voir pour que tu les éclaires dans une situation délicate ou difficile, demande l’Esprit de conseil qui leur fera découvrir là où le Seigneur les attend, qui les touchera en plein cœur pour faire d’eux des fils de lumière.

A toi qui as du mal à mettre en œuvre une décision que tu as prise, demande l’Esprit de force pour que tu persévères et prendre de nouvelles initiatives alors que tu voudrais baisser les bras à la moindre tentation inverse, pour que tu tiennes le coup quand tu es découragé, que tu te dis que tu ne vaux rien ou que tu n’y arriveras pas, quand tu as l’impression que personne ne remarque les efforts que tu fais. L’esprit du Christ Jésus donne la persévérance et le courage écrit St Paul. Nelson Mandela, un chrétienPensons à Mandela pendant ses 27 ans en prison, mais surtout comme président en allant jusqu’au bout du refus de la vengeance et de la revanche, même en étant un des seul voire le seul de son parti à y croire.

A toi qui voudrais être un plus grand ami de Dieu et du Christ-Jésus, demande l’Esprit de connaissance du Seigneur. Il te le fera connaître non pas d’une façon intellectuelle, mais comme un intime, avec le cœur.

A toi qui cherches à reconnaître Dieu comme un Père en qui tu peux mettre toute ta confiance, car tu es son enfant, demande l’Esprit de crainte du Seigneur qui te fera découvrir qu’Il t’aime infiniment, passionnément, au-delà des caricatures qui déforment Qui Il est en vérité, à la fois si grand et mystérieux, et si proche de nous en Jésus.

Qui n’a donc pas envie de demander de « renaître d’eau et d’Esprit » (Jn 3,5) si Dieu nous le propose et fait de nos corps « le Temple de l’Esprit Saint » et qui nous donne de beaux fruits toute l’année et toute la vie : l’amour décentré de soi, la joie durable, la paix, la patience, l’esprit de service, la bonté, la confiance, la douceur et la maîtrise de soi (Ga 5, 22-23) ?

Is 11, 1-10 ; Ps 71 ; Rm 15, 4-9 ; Mt 3, 1-12

P. Olivier Joncour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog