Hospitalité et foyer d'accueil 16° dim TO C (20.07.2019)

Samedi 20 juillet 16° dim TO C Sacré Coeur Colombes

Hospitalité et foyer d'accueil

hospitalité d'Abraham

L'hospitalité des trois mystérieux visiteurs d’Abraham et l'accueil de Jésus par Marthe et l'écoute de Marie ont des attitudes communes. Tout commence par ouvrir la porte au visiteur, la porte en toile de la tente pour Abraham, celle de la maison pour Marthe. Ensuite, Abraham donne ses consignes à Sara pour préparer un repas, et va prendre un animal pour compléter. De son côté, Marthe se met en cuisine pour préparer un repas partagé. Y mettre du sien, c'est honorer son invité. Ensuite, à table, c'est le temps de la discussion de s'écouter et de parler, jusqu'à accueillir une bonne nouvelle. Ces éléments nous éclaire sur la manière d'accueillir quelqu'un que l'on invite et comment se laisser accueillir quand on est invité.

Jésus s'invite chez Zachée

Plus tard, alors que Jésus monte vers Jérusalem, il traverse Jéricho. C'est là qu'une grande foule et que le chef des collecteurs d'impôts, de petite taille, Zachée, monte dans un arbre pour voir Jésus. En le voyant, il lui dit : « Aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison.  » Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. » (Lc 19, 5b-7). Avez-vous entendu la différence entre demeurer et loger. Demeurer, c’est plus fort que loger. Demeurer, c’est y vivre et pas seulement avoir un lit et une chambre comme dans un hôtel, pour une nuit de passage. Pendant son discours après son dernier repas, Jésus explique ses relations avec ses disciples avec la comparaison de la vigne et en donne l'explication : « Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. […] Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous. » (Jn 15, 5b.7)

Au début de l'évangile de St Luc, après la visite de l'ange Gabriel à Marie, celle-ci s'est rendue en hâte visiter sa cousine Elisabeth. Au moment de la saluer, l'Esprit Saint qui l'a inspirée et son bébé a tressailli dans son ventre, au moment de la salutation de la Marie qui portait le Sauveur (Lc 1, 39-45)

Comme Abraham et Sara, Marthe et Marie, quand le Seigneur est-il venu me visiter ? Que m’a-t-Il annoncé ? Nous aussi, nous pouvons accueillir le Seigneur dans l’ordinaire de notre vie et dans notre logement. Quelle place lui accordons-nous pour un coin prière? Une bougie, une icône, une Bible ouverte, ... En effet, nous croyons que Jésus peut être accueilli dans chaque maison, dans chaque vie, à chaque instant. Homo capax Dei. Tout homme est capable d’accueillir Dieu. Toute créature est capable d'écouter la Parole de Dieu comme les deux Marie même si c'est différemment, et l'Esprit du Père et du Fils.

Chers frères et soeurs, dans quelques semaines, vous allez accueillir un nouveau curé. Tant espéré depuis un an à la suite du décès inattendu du père Gérard. Vous allez aussi accueillir un foyer d’accueil. Arnaud et Nadine Tchoumba qui sont originaires du Cameroun avec leurs enfants de 11 ans à 13 mois.

Qu'est-ce qu'un foyer d’accueil? C'est une mission d’Eglise particulière dans notre diocèse depuis plus de 25 ans. Ils sont une trentaine de couples. C'est un couple marié qui a pris le temps de réfléchir, de prier, de se laisser interpellé, que nous avons rencontré avec le père Juan avant de donner notre accord respectif. Lundi dernier, j'ai organisé un dîner avec quelques paroissiens qui sont membres du conseil paroissiale pour qu'ils commencent à faire connaissance, pour que ce soit plus facile pour eux quand ils arriveront fin août. Prenez le temps de les accueillir pour qu’ils accueillent ceux qui passeront, qui auront besoin de réconfort, d’écoute, de se poser.

En lien avec le père Juan et le conseil de paroisse, ils se mettront au service de votre communauté. Ils ne sont pas là pour tout faire ni pour remplacer ceux qui sont déjà là au service. Ils seront là pour aider des personnes peut-être discrètes, seules, réservées à trouver une place et à la prendre, pour permettre que ceux qui restent anonymes, invisibles, soient reconnus, accueillis, appelés par leur prénom.

C’est aussi la richesse d’une famille que de créer des relations dans le quartier notamment par l’intermédiaire des enfants à l’école, et dans d’autres activités, plus qu’un prêtre ne pourra jamais. Ils aideront les uns et les autres à cerner de nouveaux enjeux, de défis pour les chrétiens dans cette partie de Colombes. Ils seront la famille qui habite à l’église.

Je me suis rendu compte qu'il y avait parmi nous Grégoire et Marie qui ont commencé cette mission à la chapelle St Etienne St Henri. Je vais leur demander de nous dire ce qui a été important pour eux quand ils sont arrivés.

[Témoignage improvisé de Marie et Grégoire répondant à la question : qu’est-ce qui a été important pour vous au début de votre mission de foyer d’accueil il y a 6 ans à la chapelle St Etienne St Henri]

Nadine et Arnaud vont découvrir l’Église autrement, avec un autre point de vue. Cela va avoir des conséquences sur leurs vie, sur leur foi, sur leur histoire. C’est une grande et belle mission. Ils auront également besoin de vous, de votre soutien, de votre aide, de votre patience, ...

Gn 18, 1-10a ; Ps 14 ; Col 1, 24-28 ; Lc 10, 38-45

P. Olivier Joncour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog