Quel est votre profil de disciple-missionnaire ? Homélie 5° TP C (19.05.2019)

Dimanche 19 mai 2019, 5° dim TP C St PP, Colombes

Quel est votre profil de disciple-missionnaire ?

En temps de persécutions contre les croyants, le genre apocalyptique est utilisé pour leur apporter espérance et réconfort

Quand nous entendons le mot « apocalypse », nous pensons catastrophes, cataclysme, bouleversements cosmiques, destruction, … Qu’en est-il ? Rien de tout cela dans l’avant-dernier chapitre du dernier livre de la Bible et du Nouveau Testament ! En fait, le mot grec « apocalypse », le premier du livre éponyme, veut dire révélation. Les persécutions contre les chrétiens ont déjà commencé. Avec la vision de la Jérusalem nouvelle qui descend du ciel, Dieu qui veut réconforter les disciples de Jésus. Car voyez-vous, les églises incendiées, les chrétiens insultés, les disciples de Jésus tués, ce n’est pas nouveau. Cela n’est pas facile. Cela n’a jamais été facile. Cela ne sera jamais facile. Malgré les oppositions, la promesse de Dieu permet de tenir bon, y compris dans les épreuves : Dieu essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur.

le bien-aimé et sa bien-aimé

L’Église est prête pour les noces, comme une épouse parée pour son mari. Fermez les yeux. Vous voyez ce mariage : la mariée heureuse et magnifique dans sa robe blanche et le marié prévenant et attentionné : quelle belle histoire d’amour entre ce bien-aimé et sa bien-aimée (cf Ct). Et ce mariage, c’est la célébration d’un grand amour. St Paul nous dit que c’est l’alliance entre le Christ Jésus et l’Église (cf Ep 5), entre chacun de nous et le Seigneur des vivants. Et le baptême, c’est l’entrée officielle dans cette amitié. La profession de foi, c’est plus que dire « je crois » que c’est vrai, c’est dire, « je T’aime mon Dieu », tu sais que je T’aime, Seigneur Jésus » (cf Jn 21), « je T’aime Esprit vivifiant qui dynamise toute ma vie ». C’est une alliance où chacun choisit l’autre librement, une alliance éternelle conclue en Jésus Christ, l’Agneau de Dieu qui prend sur lui les dérèglements amoureux et amicaux de nos vies. Une alliance basée sur la fidélité, sur l’exclusivité, la réciprocité. Une alliance pour la vie, qui porte du fruit.

prendre son repas avec Jésus

Prendre son repas avec Jésus. « Voici que je me tiens à la porte et je frappe : celui qui entend ma voix et ouvre, je viendrai prendre mon repas avec lui et lui avec moi » (Ap 3,20). Au cours de son dernier repas, Jésus disait : C’est pour peu de temps encore que je suis avec vous. Avant son ascension au ciel, Il a dit : « Je suis est avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28,20). Jésus est Dieu avec nous, Emmanuel. Le Corps du Christ reçu à la messe nourrit notre amour pour le Seigneur et les uns pour autres de telle sorte que tous reconnaîtront que nous sommes ses disciples. Aimons comme Jésus nous a aimés. L’amour est bien plus qu’un sentiment qui évolue, c’est aussi une volonté, une décision d’aimer quand c’est difficile, quand l’autre nous a blessés, pour pardonner.

Ils parleront de tes exploits. Ils annonceront aux hommes tes exploits. C’est la dimension prophétique du baptême. Témoignons, racontons les merveilles de Dieu. Grandir comme disciple-missionnaire, ce n’est pas seulement suivre Jésus et se laisser former par Lui et l’Esprit Saint mais aussi aller vers les autres, être envoyé annoncer la Bonne nouvelle de Jésus qui était mort que Dieu a ressuscité.

Quel est votre profil missionnaire parmi les 8?

Proposons la rencontre de Jésus. En fait Dieu seul attire, sa beauté séduit, sa bonté réjouit. Connaissez-vous votre profil de missionnaire ? Il en existe huit :

1. comme St Paul après son expérience sur le chemin de Damas (Ac 9), le témoin raconte ce qu’il a vécu ;

2. comme Marie-Madeleine, l’amoureux est le bénéficiaire de la miséricorde de Jésus (Lc 7, 47) ;

3. comme Simon-Pierre, l’évangélisateur, lors de son premier discours à la Pentecôte devant tous ceux qui étaient en pèlerinage à Jérusalem (Ac 2) ;

4. comme Isaïe ou Ezéchiel, le prophète qui pose des actes puissants ;

5. comme Matthieu, le collecteur d’impôt devenu l’ami, qui organise une grande fête pour Jésus (Lc 5) après avoir arrêté son métier au service de l’empire romain, de César et de l’argent ;

6. comme la Samaritaine, l’invitant, qui après avoir rencontré Jésus, suscite le désir de tous ceux de son village de Le connaître (Jn 4, 28-30) ;

7. comme le bon Samaritain de la parabole qui illustre l'amour du prochain (Lc 10, 33), le serviteur discret qui a soigné l’homme très gravement blessé ;

8. comme Jésus, le défenseur de la foi sur la route d’Emmaüs, lui qui après avoir écouté les deux disciples tristes et dans le deuil leur explique ce qui le concernait à partir de la Bible (Lc 24).

Jésus, prend le volant de ma vie

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce. Nous sommes les œuvres merveilleuses auxquelles Tu as donné la vie et que tu vivifies à chaque instant. Pour tout ce dont nous avons conscience et tout ce que Tu fais et qui nous échappe, nous Te disons « Merci, Seigneur ». J’ai vu un ciel nouveau et une terre nouvelle. Voici que je fais toutes choses nouvelles. Quand nous décidons de Te laisser entrer dans nos vies, de Te laisser passer par nos fêlures et nos blessures, quand nous Te laissons prendre la volant de notre vie, tout est renouvelé, bouleversé, transformé. « Fais briller sur moi la lumière de la joie, Seigneur! Fais briller sur moi la lumière de la joie ! »

Ap 21, 1-5a ; Ps 144 ; Jn 13, 31-33a.34-35

P. Olivier J

pdf 1° com baptême

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog