Les absents ont toujours tort Homélie 2° dimanche Pâques C 2013.04.07

2° dimanche de Pâques C 7 avril 2013 Baptême et 1° communion d’enfants du Catéchisme et jeunes de l’Aumônerie

Les absents ont toujours tort

Qui n’était pas là dimanche dernier ?

[Quelques mains se lèvent timidement]

Non. Je vais le dire autrement : qui était absent le dimanche de Pâques ?

[Plusieurs autres mains se lèvent.]

http://diocesedeseez.cef.fr/IMG/arton10766.jpgCe n’est pas ce que je demande : celui qui était absent, c’était Thomas. Comme quoi, comme le dit le proverbe, « les absents ont toujours tort. » Or, retenez bien que chaque dimanche, il se passe quelque chose de différent, de nouveau. C’est bien pourquoi, il est important de venir à la messe chaque dimanche !

Comment Jésus salue-t-Il ses disciples ?

http://www.israeli-t.com/ebay/images/big/peace_shalom_salam_t_shirt_h38208m.jpg- La paix soit avec vous !

- Bien. Pourtant, ce n’est pas courant. Habituellement, nous nous disons « bonjour ». Les juifs se souhaitent la paix, ‘Shalom’, ou comme le disent les arabes : ‘Salam alékoum’. En les saluant ainsi, Jésus exprime bien plus qu’un ‘bonjour’. Il leur souhaite la paix ! La paix du cœur, une paix intérieure à un moment où ils sont peur, où ils sont enfermés entre eux.

http://rouen.catholique.fr/IMG/jpg/Michel-Ciry_-Incredulite-de.jpgParce que tu m’as vu, tu as

- … cru, dit Jésus à Thomas, notre jumeau.

- Heureux ceux qui croient sans avoir vu dit Jésus à Thomas.

Qui sont ceux qui croient sans avoir vu Jésus ?

[Une main se lève]

C’est tout. Il n’y en a qu’une qui croit sans avoir vu Jésus ressuscité ?! Il n’y en a donc qu’une que je vais baptiser. Mais on est des millions à croire en Lui sans l’avoir vu depuis 2000 ans !

[D’autres mains se lèvent alors.]

Qui veut être l’ami de Jésus ? Être son ami, c’est être son disciple, c’est marcher à sa suite. Si nous n’aurions jamais osé le demander, c’est bien Jésus qui est notre ami, un ami qui nous veut du bien.

http://catholique-chalons-en-champagne.cef.fr/local/cache-vignettes/L150xH154/Formation_permanente-84da4.jpg"On ne naît pas chrétien, on le devient." On voit bien les trois ans de formation des apôtres entre leur appel par Jésus et son Ascension. Et ensuite, c’est l’Esprit Saint qui a continué après la Pentecôte, pour le temps de l’Eglise. Pour nous, c’est une formation permanente à tous les âges de la vie, dans des situations diverses, dans des temps forts, un pèlerinage, mais aussi dans notre vie ordinaire, par la participation à une petite équipe ou la lecture d’un livre.

Jésus, finalement, communique sa vie nouvelle de Ressuscité à ceux qui croient en Lui, à ceux qui veulent être ses amis, et à ceux qui deviennent ses disciples.

Ac 4, 32-35 ; Ps 117 ; Jn 20, 19-31

P. Olivier Joncour

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog