La sainteté, l'ordinaire de la vie chrétienne Homélie Toussaint 2012.11.01

Toussaint 1° novembre 2012 St PP Colombes

La sainteté, l'ordinaire de la vie chrétienne

Affiche Twilight 5 RévélationUne publicité sur les côtés des autobus annonce la sortie au cinéma du dernier épisode de l’adaptation des livres à succès Twilight dont le titre est « Révélation », dans deux semaines. Non pas pour que vous alliez le voir, mais c’est une autre révélation que Dieu veut nous faire connaître et nous rappeler en cette fête de la Toussaint : nous sommes ses enfants et il veut faire de nous des saints.

les anges chantent : Dans la Bible juive, nous découvrons que seul Dieu est saint. C’est le chant des anges devant le trône de Dieu lors de la vocation du prophète Isaïe (Is 6, 1-6) et qui est repris après la préface : c’est le « saint, saint, saint, le Seigneur ». Dans la Bible, tout ce qui est sacré est ce qui est mis à part du monde, du champ du profane. Dieu qui est au Ciel.

Quelle est la sainteté que Dieu propose aux hommes et aux femmes ? Est-ce seulement d’avoir une belle statue dans des églises et son prénom au calendrier des saints ? La sainteté, est-ce un programme de vie pour des personnes exceptionnelles ? Une foule immense en vêtements blancsNon, la sainteté est le programme d’une vie chrétienne normale ! C’est l’ordinaire d’une vie chrétienne ! Dans une de ses lettres, St Paul appelle « saints » les chrétiens de la communauté (2 Co 1,1). La sainteté, c’est nous mettre au service des autres avec l’aide de Dieu. Et cela donne beaucoup de joie. Le vêtement blanc des baptisés est notre tenue vestimentaire ordinaire, notre habit normal. C’est le vêtement blanc porté par cette foule immense que Dieu donne en vision à l’apôtre Jean.

Comment devient-on saint alors ? [la réponse du Cathologue] On n’y arrive pas en faisant des efforts, ou uniquement par sa volonté. Comment alors ? En écoutant, en regardant Jésus, en suivant le Fils de Dieu fait homme, « le saint de Dieu » comme le désigne un esprit mauvais (Mc 1,24b). Ce n’est cependant pas suffisant. En effet, si l’Esprit du Père et du Fils est qualifié de saint, c’est non seulement car il est divin et donc saint, mais aussi parce que son rôle est de nous sanctifier, de faire de nous des saints, de nous diviniser.

Et comme l’ont écrit les évêques réunis autour du Pape pendant le Concile Vatican II dans leur réflexion sur l’Eglise, la sainteté n’est pas un privilège réservé à certains mais bien un appel universel, adressé à tous. (cf Lumen Gentium 39-42 chap V) Il y a diverses formes de vie pour un même appel à la sainteté : dans l’Église, tous, qu’ils soient évêques, prêtres ou diacres, ou laïcs, sont tous appelés à la sainteté. (cf LG 39)

Où sont-ils les saints d’aujourd’hui ? Ils sont autour de nous. Sachons ouvrir les yeux. Ce sont ceux qui essaient d’aimer et de vivre les béatitudes avec l’aide du Seigneur : les pauvres de cœur qui vivent la simplicité des relations, les doux tant dans leurs actes que dans leurs paroles, ceux qui pleurent à la suite d’une injustice ou d’un décès, ceux qui ont faim et soif de la justice ne se satisfont pas d’un compromis avec la vérité, les miséricordieux qui pardonnent ceux qui les ont blessés, les cœurs purs qui aiment de façon désintéressée, les artisans de paix qui encouragent des relations respectueuses des uns et des autres. Si l’on y pense bien, c’est ce qu’a vécu Jésus. Jean-Paul IIEt si le pape Jean-Paul II a fait reconnaître tant de baptisés comme des saints, c’est bien pour montrer que c’est proposer à tous dans la diversité des formes de vie. Les saints, ce n’est pas un état final, c’est un devenir, jour après jour. Cela s’approfondit dans la prière, dans le service des autres nourris et renouvelés par les sacrements.

 

Repérons quels sont les saints dont la vie et la foi nous marquent, ouvrons les yeux sur ceux qui nous entourent et qui sont des lumières pour éclairer le monde aujourd’hui (cf Mt 5, 14) et n’ayons pas peur de devenir les saints que Dieu veut !

Ap 7, 2-4.9-14 ; Ps 23 ; 1 Jn 3, 1-3 ; Mt 5, 1-12a

P. Olivier Joncour

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog