Rejeté et aimer Homélie 2013.02.03 4° dim TO C

Dimanche 3 février 2013 4° dim TO C St Pierre St Paul de Colombes

Être rejeté et aimer comme Dieu 

Pour nos amis qui viennent de demander à entrer dans l’Eglise, Laetitia, Nelly et Christopher, le Seigneur peut aussi leur dire, comme à Jérémie : Avant même de te former dans le sein de ta mère, je te connaissais.

Le prophète, un croyant rejeté.

Jérémie, Elie et d'autres prophètes ont été rejetésCes croyants choisis par Dieu pour rappeler l’Alliance ont très souvent été rejetés. Car ils ont une parole et des actes qui dérangent. Le Seigneur ne le cache pas à Jérémie. Cependant, il l’assure de son soutien indéfectible, à jamais. Le prophète Elie, mentionné par Jésus, a lui-même subi le rejet. Jésus, même s'il est bien plus qu'un prophète, étant la Parole de Dieu, connaît aussi ce triste sort de la part des habitants de Nazareth.

Campagne Logement 92L’Eglise, dans une parole parfois difficile à comprendre et à vivre, joue parfois ce rôle de prophète au nom de la vérité, de la vérité sur l’être humain et pour le bien de la société. Je pense notamment à ce qui se passe par exemple dans notre département autour de la Campagne Logement 92. Quand des associations se retrouvent pour dénoncer des logements insalubres, le mal logement, ... Elle pourrait faire davantage pour tout ce qui est respect de notre terre, de notre milieu de vie, contre les pollutions nombreuses, contre tout ce qui est logique économique au détriment des conditions de vie humaine et animale. http://i.istockimg.com/file_thumbview_approve/10787515/2/stock-photo-10787515-outraged-business-team.jpgComme baptisés, nous sommes montrés du doigt. Certains, y compris peut-être nos amis qui demandent le baptême, sont-ils rejetés à l’occasion de leur démarche. Jésus nous prévient aussi : il y aura peut-être des tensions entre « la mère contre la fille, le fils contre le père. » Car Jésus dérange, non pas pour le plaisir, mais conduire à l’essentiel, à Dieu, et se débarrasser de ce qui nous en détourne, du secondaire.

Elie, Jérémie, Jésus et les autres sont des exemples pour nous en cette Année de la Foi : ils savaient que quelles que soit les épreuves, ils pouvaient s’appuyer sur le Seigneur pour dépasser les attaques et les peurs, même s’ils prenaient des coups. Comme l’exprime le psalmiste : tu as été mon secours et ma force.

Aimer fait ressembler à Dieu

Dans cet extrait de la 1° lettre de St Paul aux Corinthiens, proposé dans le rituel du mariage à l’Eglise, tout est centré sur l’Amour de Dieu, sur Dieu qui est Amour. Avant qu’il ne s’agisse de l’amour entre l’homme et la femme qui fonde une alliance qui a pour modèle l’alliance de Dieu et son Peuple et du Christ et de l’Eglise (cf. Ep 4). C’est donc un portrait de Dieu que fait St Paul. Sans Dieu notre vie tombe en ruine.

J’inviterais ceux qui s’aiment à relire cet extrait en remplaçant « Amour » par « Je ». Et c’est là qu’ils mesurent la marge de progression qu’il leur reste encore à accomplir. Car qui peut dire vraiment à la personne qu’il aime : « je prends patience, je rends service, je ne jalouse pas, je ne me vante pas, ne me gonfle pas d’orgueil ; je ne fais rien de malhonnête ; je ne cherche pas mon intérêt ; je ne m’emporte pas ; je n’entretiens pas de rancune ; je ne me réjouit pas de ce qui est mal, mais je trouve ma joie dans ce qui est vrai ; je supporte tout, je fais confiance en tout ; j’espère tout ; j’endure tout. » Cependant, à partir du point où nous sommes chacun actuellement, il est possible d’aimer mieux, d’aimer comme Dieu, non seulement quantitativement mais surtout qualitativement.

L’alliance de Dieu avec la descendance d’Abraham n’est pas un amour exclusif vis-à-vis du peuple juif : il s’intéresse aussi aux autres. Dieu ne connaît pas de frontière, ni celle entre les pays, ni celle dans les têtes et les cœurs.

Faisons tomber les frontières dans les coeursEn conclusion, aimer pas seulement celui que je choisis et décide d’aimer, mais ouvrir plus largement encore notre cœur, notre esprit, au-delà des clivages, des oppositions, de ceux qui pensent autrement, différemment. C'est souvent plus difficile à aire tomber que les murs-frontières comme le Mur de Berlin (1989) ou celui qui protège Israël. 

Jr 1, 4-5.17-19 ; Ps 70 ; 1 Co 12,31 – 13,13 ; Lc 4, 21-30

P. Olivier Joncour

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog