Fête de la Sainte Famille C (Luc 2, 41-52) (DiMail 439)

27.12.2009
DiMail 439

Chaque année, les parents de Jésus allaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque.
Quand il eut douze ans, ils firent le pèlerinage suivant la coutume.
Comme ils s'en retournaient à la fin de la semaine, le jeune Jésus resta à Jérusalem sans que ses parents s'en aperçoivent.
Pensant qu'il était avec leurs compagnons de route, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.
Ne le trouvant pas, ils revinrent à Jérusalem en continuant à le chercher.
C'est au bout de trois jours qu'ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions,
et tous ceux qui l'entendaient s'extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses.
En le voyant, ses parents furent stupéfaits, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme nous avons souffert en te cherchant, ton père et moi ! »
Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m'ayez cherché ? Ne le saviez-vous pas ? C'est chez mon Père que je dois être. »
Mais ils ne comprirent pas ce qu'il leur disait.
Il descendit avec eux pour rentrer à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.
Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, sous le regard de Dieu et des hommes.

Traduction AELF

Jésus au Temple de Jérusalem au milieu des docteurs de la loiEn ce dimanche de la Sainte famille C, l’inquiétude de Marie et Joseph à l’occasion de la sainte fugue de Jésus au Temple (Lc 2, 41-52).
Voici quelques questions pour l’Evangile de ce dimanche :
- Quel est le lieu de pèlerinage où j’aime bien aller régulièrement ?

- Quand ai-je déjà voulu prolonger un pèlerinage ? Pourquoi ?
- Pour qui me suis-je déjà inquiété(e) fortement ; alors que je le/la cherchais ?
- De quelle personne me suis-je déjà extasié(e) ?
- Qu’est-ce que le Seigneur Jésus m’a déjà dit que je n’ai compris que bien plus tard ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quel pèlerinage avons-nous vécu en famille ?
- Quelle fut notre inquiétude face au désir d’autonomie d’un de nos (petits-) enfants ?
- Qu’est-ce qui nous a émerveillés dans la vie de chacun de nos (petits-) enfants ?
-Quelle(s) réponse(s) d’un de nos (petits-) enfants n’avons-nous comprise(s) que plus tard ?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Qui m’a déjà impressionné(e) par son travail, la qualité de ses questions et de ses réponses ?
- Qui m’a donné du souci ?

Bonne fin de semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (1 S 1, 20-22.24-28) [DiMail 247]
Voir aussi le psaume 83 (84) [DiMail 603]
Voir aussi la 2° lecture (1 Jn 3, 1-2.21-24) [DiMail 438]

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog