8 décembre Immaculée Conception de Marie (Luc 1, 26-38) (DiMail 50)

22/12/02
DiMail 50 (revu)

L'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
L'ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » 

À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L'ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n'aura pas de fin. »
Marie dit à l'ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? »
L'ange lui répondit : « L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu'Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, alors qu'on l'appelait : 'la femme stérile'. Car rien n'est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »
Alors l'ange la quitta.

Traduction AELF

En ce 8 décembre, fête de l'Immaculée Conception de Marie, l’ange Gabriel vient annoncer une bonne nouvelle à Marie (Lc 1, 26-38). La prophétie d'Isaïe au roi Acaz, le signe, va s'accomplir : « la jeune femme est enceinte, elle enfantera un fils et on l'appellera Emmanuel. » (Is 7, 10-16) Ce qui n'était qu'une parole va devenir réel. La Parole de Dieu va devenir être humain en Marie. Dieu a envoyé son messager des grandes nouvelles pour le lui proposer. Et en toute liberté, elle a accepté pour notre plus grande joie.
Voici quelques questions pour l’Evangile de cette fête :
- Comment est-ce que je salue quelqu'un?
- Comment est-ce que j'entre dans le projet d'un autre? de Dieu?
- Qu'est-ce qui m'aiderait à répondre positivement si ce n'est pas un projet auquel j'avais pensé avant? Quels critères me semblent importants pour choisir, à prendre en compte pour dire "oui"?
- Face à un projet nouveau, comment est-ce que je prends en compte les autres? Dieu et ma foi? moi-même?
- Quelle place est-ce que je laisse à Dieu dans ma vie? Est-ce que je veux tout contrôler, tout maîtriser?
- Comment est-ce que je laisse la Parole de Dieu s’enfanter en moi?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment envisageons-nous la venue d'un (petit-) enfant? Comment en parlons-nous avant? Comment parlons-nous de lui pendant la grossesse? Quels projets pouvons-nous faire pour lui ?
- Que dit-on sur nos (petits-) enfants? Quelle bonne nouvelle certains peuvent-ils nous révéler sur eux dont nous n'avions pas pris conscience?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Comment la Parole de Dieu vient-elle me travailler de l’intérieur?
- Comment est-ce que j’accueille une nouvelle proposition professionnelle
?
Pour les ados :
- Qui a été pour moi comme un ange, un envoyé de Dieu qui m'a annoncé une bonne nouvelle ?
- A quelle promesse de Jésus ai-je envie de dire : "que tout se passe pour moi selon ta parole"
?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Gn 3, 9-15.20) [DiMail 489]
Voir aussi le psaume 97 (98) [DiMail 559]
Voir aussi la 2° lecture (Ep 1, 3-6.11-12) [DiMail 407]

Vitrail de l'Annonciation à Marie (église de la réconciliation, Taizé)

Vitrail de l'Annonciation à Marie (église de la réconciliation, Taizé)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog