12° dimanche du Temps ordinaire C (Luc 9, 18-24) (DiMail 125)

20/06/04
DiMail 125

Un jour, Jésus priait à l'écart. Comme ses disciples étaient là, il les interrogea : « Pour la foule, qui suis-je ? » 
Ils répondirent : « Jean Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres, un prophète d'autrefois qui serait ressuscité. » 
Jésus leur dit : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre prit la parole et répondit : « Le Messie de Dieu. » 
Et Jésus leur défendit vivement de le révéler à personne, en expliquant : « Il faut que le Fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu'il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. »
Il leur disait à tous : « Celui qui veut marcher à ma suite, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix chaque jour, et qu'il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi la sauvera.

Traduction AELF

En ce 12° dimanche du temps ordinaire C, Jésus nous propose d’aller au cœur de la foi et de la proposer (Lc 9, 18-24).
Pour répondre à une question ou à un appel, encore convient-il de bien écouter, de se faire préciser le sens de tel ou tel mot. Une réponse est toujours un choix. Et nul ne peut faire tous les choix en même temps. Ceci implique un/des renoncement(s) qui est/sont accepté(s) en regard du choix (supérieur) qui vient d’être fait. Toute réponse se dit par des mots mais aussi par des actes. En osant une réponse personnelle, tout un chacun devient responsable devant les autres et s’engage vis-à-vis de lui-même. Dans la Bible, nous découvrons que lorsqu’un appel est lancé pour un service, une responsabilité ou un engagement particulier, Dieu n’abandonne pas celui qui a répondu positivement et qu’Il donne ce qui est nécessaire au moment voulu. Beaucoup le vérifie aussi dans leur vie.

Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
- Dans quelles circonstances m’arrive-t-il de partir prier à l’écart?
- Qu’est-ce que la foi chrétienne me fait découvrir sur moi-même?
- Quel genre de secret me confie-t-on?
- A quoi m’est-il arrivé de renoncer et dont j’ai découvert plus tard que j’avais gagné en liberté?
- Comme disciple de Jésus, qu’est-ce que je vis qu’il a vécu?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Qu’est-ce que celui/celle que mon cœur aime dit de moi? Qu’est-ce que je dis sur lui/elle?
- Qu’ai-je pu perdre grâce à lui/elle?

Pour ceux et celles qui travaillent (professionnellement ou au foyer) :
- Quelles sont les personnes qui croient en la qualité de mon travail et qui reconnaissent mes compétences?
- Qu’est-ce que je voudrais ne pas perdre
?
Pour les ados :
- Quelle est ma réponse à la question de Jésus ?
- Quel secret ai-je réussi à garder
?

Bonne semaine à tous.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Za 12,10-11 . 13,1) [DiMail 465]
Voir aussi le psaume 62 (63) [DiMail 543]
Voir aussi la 2° lecture (Ga 3, 26-29) [DiMail 464]

Lire l'homélie "Question d'identité et nouvelle identité" (19.06.2016)

Lire l'homélie "Disciples du Christ" (19.06.2016)

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog