3° dimanche du temps ordinaire C (Luc 1,1-4 . 4,14-21) (DiMail 104)

25/01/04
DiMail 104

Plusieurs ont entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous, tels que nous les ont transmis ceux qui, dès le début, furent les témoins oculaires et sont devenus les serviteurs de la Parole.
C'est pourquoi j'ai décidé, moi aussi, après m'être informé soigneusement de tout depuis les origines, d'en écrire pour toi, cher Théophile, un exposé suivi, afin que tu te rendes bien compte de la solidité des enseignements que tu as reçus.
Lorsque Jésus, avec la puissance de l'Esprit, revint en Galilée, sa renommée se répandit dans toute la région. Il enseignait dans les synagogues des Juifs, et tout le monde faisait son éloge. Il vint à Nazareth, où il avait grandi. Comme il en avait l'habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture. On lui présenta le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit : L'Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m'a consacré par l'onction. Il m'a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers qu'ils sont libres, et aux aveugles qu'ils verront la lumière, apporter aux opprimés la libération, annoncer une année de bienfaits accordée par le Seigneur.
Jésus referma le livre, le rendit au servant et s'assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui. Alors il se mit à leur dire : « Cette parole de l'Écriture, que vous venez d'entendre, c'est aujourd'hui qu'elle s'accomplit.
»

Traduction AELF

St Luc, inspiré par l'Esprit Saint, rédigeant l'EvangileEn ce 3° dimanche du temps ordinaire C, Luc nous donne sa méthode de travail et le récit de la prédication inaugurale de Jésus à la synagogue de Nazareth (Lc 1,1-4 . 4,14-21).
Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
- Ce que je sais sur Jésus, comment le sais-je? Qui m’a aidé à mieux le découvrir?
- Dans quelle mesure peut-on dire de moi que je suis un Théophile (= "ami de Dieu")?
- Quand est-ce que j’ouvre la Bible pour la lire et méditer la Parole de Dieu? Quel(s) moyens est-ce que je me donne pour avoir les yeux fixés sur Jésus?
- Qu’est-ce que la Parole de Dieu m’a permis de découvrir et me permet d’être "plus" humain?
- Quand me suis-je dit que telle Parole était vraiment pour moi parce qu’elle s’accomplit pour moi en ce jour?
Pour les couples et les (grands-) parents :
- Qu’est-ce que j’aime dire pour faire l’éloge de mon conjoint?
- Dans quelles circonstances lisons-nous la Bible ensemble?

Pour ceux et celles qui travaillent (professionnellement ou au foyer) :
- Avec quelle rigueur et quel degré d’exigence est-ce que j’accomplis mon travail?
- Quelles paroles se disent sur les autres? Quand on fait l’éloge de tel ou tel, est-ce sincère? Quand on dénigre quelqu’un, n’en ajoute-t-on pas
?
Pour les ados :
- Comment est-ce que j'apprends à mieux connaître Jésus?
-
Quelle parole biblique s'est accomplie pour moi?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Ne 8, 1-6.8-10) [DiMail 249]
Voir aussi le psaume 18 (19) [DiMail 606]
Voir aussi la 2° lecture (1 Co 12, 12-30) [DiMail 442]

Lire l'homélie "Parole vivante" (24.01.2016)

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog