7° dimanche de Pâques C (Jean 17, 20-26) (DiMail 121)

23/05/04
DiMail 121 (revu)

À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, les yeux levés au ciel, il priait ainsi : « Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui accueilleront leur parole et croiront en moi. Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu'ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m'as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, pour qu'ils soient un comme nous sommes un : moi en eux, et toi en moi. Que leur unité soit parfaite ; ainsi, le monde saura que tu m'as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m'as aimé.
Père, ceux que tu m'as donnés, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi, et qu'ils contemplent ma gloire, celle que tu m'as donnée parce que tu m'as aimé avant même la création du monde. Père juste, le monde ne t'a pas connu, mais moi je t'ai connu, et ils ont reconnu, eux aussi, que tu m'as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître encore, pour qu'ils aient en eux l'amour dont tu m'as aimé, et que moi aussi, je sois en eux. »

Traduction AELF

En ce 7° dimanche de Pâques C, Jésus nous partage à voix haute sa prière au moment de son dernier repas (Jn 17, 20-26).
Trinite_du_Psautier_Trone_de_grace_Heures_a_l_usage_de_Rome_Avignon_1448._Moyen_Age_en_lumiereCe passage est sous le signe des relations. Dans sa prière avec son Père, nous découvrons combien en Dieu il y a de la relation. Il n’y a pas de confusion entre eux. Le "Toi" n’est pas le "moi". Et en même temps, il y a leur communion dans l’Esprit d’amour. Comme l’écrivait si bien quelqu’un, "il y a l’Aimant, l’Aimé et leur respiration d’Amour." Pourtant cette relation trinitaire qui pourrait être autosuffisante est ouverture sur les amis du Fils. Ainsi, lorsque ce Dieu de relations crée l'homme et la femme, ce n’est pas parce qu'il s'ennuie, mais bien parce qu'il a envie de partager ce qu'il a de meilleur avec chacun de nous : Sa Vie et Son Amour. C’est ce qui parfume chaque événement et chaque Parole rapportée dans la Bible.

Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
- Pour qui m’arrive-t-il de prier?
- Comment la prière universelle m’aide-t-elle à élargir mon horizon et ma prière?
- Qu’est-ce que Jésus me permet de découvrir sur son Père? sur leur relation? sur sa mission de baptisé(e)?
- Est-ce que je veux toujours être avec Jésus?
- Dans quelles occasions est-ce que je contemple la gloire de Jésus ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment notre union est-elle ancrée en Dieu?
- Comment notre amour est une invitation pour que d’autres croient?

Pour ceux et celles qui travaillent (professionnellement ou au foyer) :
- Quelles sont les personnes avec lesquelles je travaille pour qui je prie?
- Avec qui m’est-il arrivé de parler de ma foi? Dans quelles circonstances? Qui a commencé?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Ac 7, 55-60) [DiMail 267]
Voir aussi le psaume 96 (97) [DiMail 612]
Voir aussi la 2° lecture (Ap 22, 12-14.16-20) [DiMail 461]

Lire l'homélie "Unités" (8.05.2016)

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog