4° dimanche de l'Avent C (Luc 1, 39-45) (DiMail 100)

21/12/03
DiMail 100 (revu)

En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée.
Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l'Esprit Saint,
et s'écria d'une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.
Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu'à moi ?
Car, lorsque j'ai entendu tes paroles de salutation, l'enfant a tressailli d'allégresse au-dedans de moi.
Heureuse celle qui a cru à l'accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

Traduction AELF

Elisabeth accueille Marie (Visitation; Barabas)En ce 4° dimanche de l’Avent C, nous sommes témoins de la rencontre au sommet entre Marie et Élisabeth et leurs deux fils, encore cachés (Lc 1, 39-45).
L’Évangile de Luc fait la part belle à l’accueil : l’ange Gabriel chez Marie (1, 26-38), Marie chez Elisabeth, Joseph et Marie à Bethléem (2,7), puis avec Jésus au Temple de Jérusalem avec Syméon et Anne (2, 22-38), puis avec les docteurs de la loi (2, 46-49), à la synagogue de Nazareth (4, 16-22a), puis de Capharnaüm (4, 31-37), chez Simon (4, 38-39), ..., chez Marthe et Marie (10, 38-42), la parabole de l’ami importuné (11, 5-8), le fils cadet chez son père (15, 20-24.32), chez Zachée (19, 5-10), à Jérusalem pour l’entrée messianique (19, 37-38), pour le repas pascal (22, 8-13), et à l’auberge d’Emmaüs (24, 29-31).
L’oreille est un organe d’audition et d’équilibre. L’écoute est une attitude souvent plus développée chez les femmes que chez les hommes, et même mariale dans la mesure où Marie accueille la Parole de Dieu au plus intime d’elle-même, dans son intelligence, son coeur et son ventre, donnant un corps d’homme au Verbe de Dieu, méditant et mettant en pratique ce qu’elle avait entendu. L’écoute est accueil de la Parole de Dieu avec des mots d’hommes, comme un berceau pour l’enfant silencieux qui naît dans la nuit de Noël. L’écoute est un équilibre entre deux excès, entre parler avant d’écouter et n’écouter que d’une oreille distraite. Si nous avons deux oreilles et une seule bouche, ne serait-ce justement pas pour écouter deux fois plus que pour parler, ou deux fois mieux? « Celui qui a des oreilles, ... »

Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
- Comment est-ce que j’entre dans la maison d’un(e) autre?
- Dans quel état d’esprit suis-je lorsqu’il me faut annoncer une bonne nouvelle? A qui est-ce que je veux l’annoncer en premier?
- Comment est-ce que je réagis lorsque l’on m’annonce une bonne nouvelle?
- Comment est-ce que j’accueille la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ pour moi? pour notre monde?
- Quelle(s) Parole(s) de Dieu fait/font mon bonheur et me réconforte(nt)?
Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment est-ce que j’entre dans notre foyer?
- Qu’est-ce qui me rend heureux(se) chez mon conjoint?
Pour ceux et celles qui travaillent (professionnellement ou au foyer) :
- Dans quel état d’esprit suis-je lorsque je me rends à mon travail?
- A quelle(s) occasion(s) mon travail est-il une bénédiction?

Bon fin d’Avent avec Marie.
Idées pour le 24 au soir pour ceux qui envoient des SMS : Pour la nativité du Fils de Dieu qui s’est fait homme en Jésus le Christ, nous pourrons chanter avec les anges "Gloria INXL6 DO" et souhaiter "LEON XUEYOJ" dans un monde avec "+2P & -2N".

OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Mi 5, 1-4a) [DiMail 246]
Voir aussi le psaume 79 (80) [DiMail 558]
Voir aussi la 2° lecture (He 10, 5-10) [DiMail 435]
(sur le Magnificat Lc 1, 46-56) [DiMail 130]

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog