3° dimanche de Pâques C (Actes des apôtres 5, 27b-32.40b-41) (DiMail 263)

22/04/07
DiMail 263

Les Apôtres comparaissaient devant le grand conseil ; le grand prêtre les interrogea : « Nous vous avions formellement interdit d'enseigner le nom de cet homme-là, et voilà que vous remplissez Jérusalem de votre enseignement. Voulez-vous donc faire retomber sur nous le sang de cet homme ? »
Pierre, avec les Apôtres, répondit alors : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes.
Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous aviez exécuté en le pendant au bois du supplice. C'est lui que Dieu, par sa puissance, a élevé en faisant de lui le Chef, le Sauveur, pour apporter à Israël la conversion et le pardon des péchés. Quant à nous, nous sommes les témoins de tout cela, avec l'Esprit Saint, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. »
On interdit alors aux Apôtres, après les avoir fouettés, de parler au nom de Jésus, puis on les relâcha. Mais eux, en sortant du grand conseil, repartaient tout joyeux d'avoir été jugés dignes de subir des humiliations pour le nom de Jésus.

Traduction AELF

Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous aviez exécuté en le pendant au bois du supplice.En ce 3° dimanche après Pâques C, après une libération miraculeuse de prison, les apôtres comparaissent de nouveau et témoignent de leur foi envers et contre tout (Ac 5, 27b-32.40b-41).
Voici quelques questions pour la 1° lecture de ce dimanche :
- Quand ai-je dû comparaître devant un tribunal?
- Que m’a-t-on interdit de faire?
- Quand ai-je désobéi au nom de ma foi en Dieu ou d’une objection dictée par ma conscience, en vertu du principe « il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes »?
- Quand me suis-je surpris(e) à témoigner de ma foi dans une contexte difficile?
- Quelle joie ai-je eu à parler de Jésus?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment réagissons-nous lorsque nos enfants nous désobéissent? Comment les écoutons-nous? Que nous disent-ils? Que veulent-ils nous dire?
- Quand avons plus obéi à Dieu qu'aux [lois des] hommes?

Pour ceux et celles qui travaillent (professionnellement ou au foyer) :
- Quand me suis-je senti(e) accusé(e) injustement?
- Qu’est-ce qui, paradoxalement, m’a rendu(e) joyeux(/se)?

Bonne semaine.
OJ+  

Voir aussi le psaume 29 (30)) [DiMail 588]
Voir aussi la 2° lecture (Ap 5, 11-14) [DiMail 455]
Voir aussi l'Evangile (Jn 21, 1-19) [DiMail 117]

Lire l'homélie "Jésus miséricor-Dieu" (10.04.2016)

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog