3° dimanche de Carême C (Exode 3, 1-8a.10.13-15) (DiMail 256)

11/03/07
DiMail 256

Moïse gardait le troupeau de son beau-père Jéthro, prêtre de Madiane. Il mena le troupeau au-delà du désert et parvint à l'Horeb, la montagne de Dieu.
L'ange du Seigneur lui apparut au milieu d'un feu qui sortait d'un buisson. Moïse regarda : le buisson brûlait sans se consumer.
Moïse se dit alors : « Je vais faire un détour pour voir cette chose extraordinaire : pourquoi le buisson ne brûle-t-il pas ? »
Le Seigneur vit qu'il avait fait un détour pour venir regarder, et Dieu l'appela du milieu du buisson : « Moïse ! Moïse ! » Il dit : « Me voici ! »
Dieu dit alors : « N'approche pas d'ici ! Retire tes sandales, car le lieu que foulent tes pieds est une terre sainte ! Je suis le Dieu de ton père, Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob. » Moïse se voila le visage car il craignait de porter son regard sur Dieu.
Le Seigneur dit à Moïse : « J'ai vu, oui, j'ai vu la misère de mon peuple qui est en Égypte, et j'ai entendu ses cris sous les coups des chefs de corvée. Oui, je connais ses souffrances. Je suis descendu pour le délivrer de la main des Égyptiens et le faire monter de cette terre vers une terre spacieuse et fertile, vers une terre ruisselant de lait et de miel, vers le pays de Canaan. Et maintenant, va ! Je t'envoie chez Pharaon : tu feras sortir d'Égypte mon peuple, les fils d'Israël. »
Moïse répondit : « J'irai donc trouver les fils d'Israël, et je leur dirai : 'Le Dieu de vos pères m'a envoyé vers vous.' Ils vont me demander quel est son nom ; que leur répondrai-je ? »
Dieu dit à Moïse : « Je suis celui qui suis. Tu parleras ainsi aux fils d'Israël : 'Celui qui m'a envoyé vers vous, c'est : JE-SUIS.' »
Dieu dit encore à Moïse : « Tu parleras ainsi aux fils d'Israël : 'Celui qui m'a envoyé vers vous, c'est YAHVÉ, c'est LE SEIGNEUR, le Dieu de vos pères, Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob.' C'est là mon nom pour toujours, c'est le mémorial par lequel vous me célébrerez, d'âge en âge. »

Traduction AELF

Moïse regarda : le buisson brûlait sans se consumer.En ce 3° dimanche du Carême C, sur l’Horeb, le Seigneur, qui veut répondre aux besoins de son peuple, révèle son Nom à Moïse (Ex 3, 1-8a.10.13-15).
Voici les quelques questions pour la 1° lecture de ce dimanche :
- Quelle rencontre avec le Seigneur a-t-elle été une révélation pour moi? Qu’y a-t-il eu d’extraordinaire?
- Quand ai-je été appelé(e) pour une mission d’Eglise particulière? Comment cela s’est-il passé? Qu’ai-je répondu?
- Comment ai-je découvert que le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob est un Dieu de relations?
- Quand le Seigneur m’a-t-il entendu et aidé à vivre une situation difficile?
- Par quel(s) Nom(s) et/ou titre(s) est-ce que je m’adresse à Dieu dans ma prière personnelle?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Qu’y avait-il de si extraordinaire que j’ai vu chez la personne que mon cœur aime au point que j’ai décidé de faire un détour pour la rencontrer et la connaître?
- Par quel(le)(s) nom(s) et/ou expressions aimons-nous nous appeler l’un l’autre?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- M’est-il déjà arrivé d’avoir une expérience ‘mystique’ pendant mon travail?
- Quelle discussion inattendue sur Dieu m’est-il arrivé d’avoir avec des collègues?

Bonne semaine.
OJ+

    Voir aussi le psaume 102 (103) [DiMail 508]
Voir aussi la 2° lecture (1 Co 10, 1-6.10-12) [DiMail 450]
Voir aussi l'Evangile (Lc 13, 1-9) [DiMail 111]

Lire l'homélie "Le changement, c'est maintenant ?" (28.02.2016)

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog