5° dimanche du Temps ordinaire A (Psaume 111 (112)) (DiMail 501)

6.02.2011
DiMail 500

Heureux qui craint le Seigneur !
Lumière des cœurs droits, il s'est levé dans les ténèbres,
homme de justice, de tendresse et de pitié.

L'homme de bien a pitié, il partage ;
cet homme jamais ne tombera ;
toujours on fera mémoire du juste.

Il ne craint pas l'annonce d'un malheur :
le cœur ferme, il s'appuie sur le Seigneur.
Son cœur est confiant, il ne craint pas.

À pleines mains, il donne au pauvre ;
à jamais se maintiendra sa justice,
sa puissance grandira, et sa gloire !

Traduction AELF

En ce 5° dimanche du Temps ordinaire A, le psalmiste met sa foi dans le Seigneur qui l'aide à grandir (Ps 111 (112)).
Voici quelques questions pour le psaume de ce dimanche :
- Quelle est la béatitude qui me touche le plus ?
- Qu’est-ce que mon respect et ma crainte de Dieu m’ont permis de faire et de devenir ?
- De qui ai-je eu pitié ?
- Quand ai-je bien fait de m’appuyer sur le Seigneur ?
- A qui ai-je donné sans compter ?
Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment apprenons-nous nos (petits-) enfants à partager ?
- Quand nous sommes-nous appuyés sur le Seigneur ?
Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- De quelle personne qui est partie à la retraite parle-t-on avec éloge ?
- Quelle annonce d’un malheur ne m’a pas touché(e) ?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Is 58, 7-10) [DiMail 153]
Voir aussi la 2° lecture (1 Co 2, 1-5) [DiMail 500]
Voir l'Evangile (Mt 5, 13-16) [DiMail 6]

L'homme de bien a pitié, il partage [...] A pleines mains, il donne au pauvre (St Martin)

L'homme de bien a pitié, il partage [...] A pleines mains, il donne au pauvre (St Martin)

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog