21° dimanche du Temps ordinaire B (Ephésiens 5, 21-32) (DiMail 418)

23.08.2009
DiMail 418

Frères,
par respect pour le Christ, soyez soumis les uns aux autres ;
les femmes, à leur mari, comme au Seigneur Jésus ;
car, pour la femme, le mari est la tête, tout comme, pour l'Église, le Christ est la tête, lui qui est le Sauveur de son corps.
Eh bien ! si l'Église se soumet au Christ, qu'il en soit toujours de même pour les femmes à l'égard de leur mari.
Vous, les hommes, aimez votre femme à l'exemple du Christ : il a aimé l'Église, il s'est livré pour elle ;
il voulait la rendre sainte en la purifiant par le bain du baptême et la Parole de vie ;
il voulait se la présenter à lui-même, cette Église, resplendissante, sans tache, ni ride, ni aucun défaut ; il la voulait sainte et irréprochable.
C'est comme cela que le mari doit aimer sa femme : comme son propre corps. Celui qui aime sa femme s'aime soi-même.
Jamais personne n'a méprisé son propre corps : au contraire, on le nourrit, on en prend soin.
C'est ce que fait le Christ pour l'Église, parce que nous sommes les membres de son corps. Comme dit l'Écriture : 
À cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, il s'attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu'un.
Ce mystère est grand : je le dis en pensant au Christ et à l'Église.

Traduction AELF

Vous, les hommes, aimez votre femme à l'exemple du Christ : il a aimé l'Église, il s'est livré pour elle En ce 21° dimanche du temps ordinaire B, Paul décalque les relations entre le mari et sa femme à partir de ce que Jésus a été et a fait pour l’Eglise (Ep 5, 21-32).
Voici quelques questions pour la 2° lecture de ce dimanche :
- Par respect pour le Christ, à qui ai-je du mal à être soumis(e) ?
- Qu’est-ce que je découvre de ce lien si particulier du Christ et de l’Eglise ?
- Quelle(s) personne(s) dois-je apprendre à aimer à l’exemple du Christ ?
- Comment ai-je nourri et pris soin de mon corps cet été ?
- Quel mystère (vérité ou sacrement) de la foi ai-je approfondi ou mieux découvert cet été ?
Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comme mari, sur quel(s) point(s) est-ce que je peux encore progresser ?
- Comme femme, sur quel(s) point(s) est-ce que je peux aider mon mari à progresser ?
Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quelle(s) personne(s) qui a/ont été à la tête de l’entreprise où j’ai travaillé m’ont impressionné(e) ?
- Quelle(s) entreprise(s) ou quel(s) emploi(s) ai-je eu du mal à quitter ?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Jos 24, 1-2a.15-17.18b) [DiMail 227]
Voir aussi le psaume 33 (34) [DiMail 593]
Voir aussi l'Evangile (Jn 6, 60-69) [DiMail 83]

 

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog