24° dimanche du Temps ordinaire B (Marc 8, 27-35) (DiMail 230)

17/09/06
DiMail 230 (revu)

Jésus s'en alla avec ses disciples vers les villages situés dans la région de Césarée-de-Philippe. Chemin faisant, il les interrogeait : « Pour les gens, qui suis-je ? »
Ils répondirent : « Jean Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres, un des prophètes. »
Il les interrogeait de nouveau : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre prend la parole et répond : « Tu es le Messie. »
Il leur défendit alors vivement de parler de lui à personne.
Et, pour la première fois, il leur enseigna qu'il fallait que le Fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu'il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite.
Jésus disait cela ouvertement. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches.
Mais Jésus se retourna et, voyant ses disciples, il interpella vivement Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »
Appelant la foule avec ses disciples, il leur dit : « Si quelqu'un veut marcher derrière moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix, et qu'il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi et pour l'Évangile la sauvera. »

Traduction AELF

Mais Jésus se retourna et, voyant ses disciples, il interpella vivement Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »En ce 24° dimanche du temps ordinaire B, Pierre professe sa foi en Jésus qui annonce pour la 1° fois sa passion et sa résurrection et les conditions pour le suivre (Mc 8, 27-35).
Quelques questions pour l’Evangile de ce dimanche :
- Quand je parle de Jésus, qu’est-ce que je dis de lui?
- Quand je m’adresse à Jésus dans ma prière, comment est-ce que je l’appelle?
- Comment est-ce que je réagis face à l’annonce de la passion et de la résurrection?
- Quels reproches est-ce que je fais parfois à Jésus? A l’Eglise?
- Qu’est-ce qui est le plus difficile dans ce que demande plus largement Jésus pour être son disciple?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Que racontons-nous aux autres de ce que nous vivons? Que gardons-nous pour nous?
- Dans quel(s) domaines(s) nous arrive-t-il de nous faire des reproches? Comment nous aidons-nous à avancer malgré tout?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Jusqu’où suis-je prêt(e) à aller pour mon travail?
- A quoi mon travail m’oblige-t-il à renoncer
?
Pour les ados :
- Quand ai-je témoigné de ma foi en Jésus et en Dieu?
- Qu'est-ce qui est difficile dans ce que Jésus demande à ses disciples
?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Is 50, 5-9a) [DiMail 159]
Voir aussi la 1° lecture (Is 50, 5-9a) [DiMail 208]
Voir aussi le psaume 114 (115) [DiMail 595]
Voir aussi la 2° lecture (Jc 2, 14-18) [DiMail 421]

Lire l'homélie "La cohérence de la foi" (13.09.2015)

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog