Dimanche du St Sacrement B (Marc 14, 12-16.22-26) (DiMail 76)

22/06/03
DiMail 76 (revu)

Le premier jour de la fête des pains sans levain, où l'on immolait l'agneau pascal, les disciples de Jésus lui disent : « Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour ton repas pascal ? »
Il envoie deux disciples : « Allez à la ville ; vous y rencontrerez un homme portant une cruche d'eau. Suivez-le. Et là où il entrera, dites au propriétaire : 'Le maître te fait dire : Où est la salle où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples ?' Il vous montrera, à l'étage, une grande pièce toute prête pour un repas. Faites-y pour nous les préparatifs. »
Les disciples partirent, allèrent en ville ; tout se passa comme Jésus le leur avait dit ; et ils préparèrent la Pâque.
Pendant le repas, Jésus prit du pain, prononça la bénédiction, le rompit, et le leur donna, en disant : « Prenez, ceci est mon corps. »
Puis, prenant une coupe et rendant grâce, il la leur donna, et ils en burent tous.
Et il leur dit : « Ceci est mon sang, le sang de l'Alliance, répandu pour la multitude.
Amen, je vous le dis : je ne boirai plus du fruit de la vigne, jusqu'à ce jour où je boirai un vin nouveau dans le royaume de Dieu. »
Après avoir chanté les psaumes, ils partirent pour le mont des Oliviers.

Traduction AELF

Allez à la ville ; vous y rencontrerez un homme portant une cruche d'eau. Suivez-le. Et là où il entrera, dites au propriétaire : 'Le maître te fait dire : Où est la salle où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples ?En ce dimanche du St Sacrement du Corps et du Sang du Christ B, le récit des préparatifs et de la Cène selon St Marc (Mc 14, 12-16.22-26). Sans encore le savoir, la Pâque que les disciples vont préparer n'est pas seulement celle des juifs (repas avant la sortie d'Égypte (Ex 12, 1-28)), elle va devenir celle de Jésus.
Pour les juifs, le sang a un sens très fort. C'est la vie (Lv 17, 11-14) et la vie est à Dieu. Toute alliance que Dieu conclue avec les hommes se termine par un sacrifice avec du sang qui est répandu (cf
Ex 24, 3-8). Seul le sang de Jésus est efficace, car son sang est celui de l'Alliance pour le pardon des péchés (Mt 26,28), celui qui est bu dans le repas eucharistique (Jn 6,53+).

Jésus avait anticipé les préparatifs. Il ne peut en être autrement. Sinon, le passage avec l'homme à la cruche d'eau (surprenant! on s'attendrait davantage à une femme, comme la Samaritaine (Jn 4)) qui conduit les 2 disciples dans une maison bien précise où tout est préparé, est incompréhensible! Rien n'est donc improvisé. Et ce qui va suivre n'est en rien le fruit du hasard. Cela donne alors d'autant plus de poids à ses paroles et ses gestes, tant lors de la cène, que de la Passion.
L'Eucharistie est « une déclaration d'amour, qui nous fait entrer dans la logique d'offrande du Fils à son Père.
Nos repas de fête, aussi réussis soient-ils comme à la fin de chaque album d'Astérix, ne sont qu'une image en noir et blanc de ce qu'est l'Eucharistie, en couleur. Et chaque messe n'est qu'une image encore floue, comme un film crypté de Canal +, du festin auquel nous participerons à la fin des temps. Pourquoi nous faut-il passer par là? C'est une préparation pour le jour où nous verrons le film en clair. Mais il est encore trop tôt! » (Homélie du 15/06/2003)

Voici quelques questions pour l'Évangile de ce dimanche :
- Quels sont mes préparatifs pour participer à la messe? [Qu'est-ce que j'apporte de ce que j'ai vécu pendant la semaine? Est-ce que je prends le temps de lire les textes à l'avance?]
- Quels sont mes motifs d'action de grâce?
- Quelle place a l'Eucharistie dans ma vie? Est-elle une nourriture? une prière? porte-t-elle des fruits? Que m'apporte-t-elle?
- Comment l'Eucharistie est-elle une préparation au banquet eschatologique (= de la fin des temps)?
- Comment l'Eucharistie est-elle pour moi un envoi au nom et avec toute l'Église dans le monde?

Pour les couples, qui sont comme les 2 disciples que Jésus envoie faire les préparatifs, et les (grands-) parents :
- M'arrive-t-il de passer du temps pour préparer une surprise à celui/celle que j'aime?
- Comment ce que nous vivons dans la rencontre charnelle et sexuelle peut trouver un écho à la parole de Jésus "ceci est mon corps"?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Est-ce que j'apporte le travail de la semaine passée pour le présenter à Dieu avec le pain et le vin?
- Quelle importance est-ce j'accorde à la préparation d'une réunion importante?

Pour les ados :
- Comment est-ce que je me prépare avant d'aller faire la fête?
- Comment est-ce que je me prépare avant d'aller à la messe?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Ex 24, 3-8) [DiMail 219]
Voir aussi le psaume 115 (116) [DiMail 524]
Voir aussi la 2° lecture (He 9, 11-15) [DiMail 402]

Lire l'homélie "La télé ou la messe?" (7.06.2015)

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog