6° dimanche de Pâques B (Jean 15, 9-17) (DiMail 72)

25/05/03
DiMail 72 (revu)

À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.
Si vous êtes fidèles à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j'ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.
Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie.
Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.
Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j'ai appris de mon Père, je vous l'ai fait connaître.
Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l'accordera.
Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres. »

Traduction AELF

Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.En ce 6° dimanche de Pâques B, Jésus explique la parabole de la vigne (Jn 15, 9-17) que nous avons entendue dimanche dernier. Plusieurs phrases de Jésus sur l'amour nous permettent de vérifier le proverbe "Tel Père, tel Fils". C'est la cascade de l'amour : le Père aime le Fils qui nous aime pour que nous nous aimions les uns les autres comme il nous a aimés. Aimer vraiment fait ressembler à Dieu.
Chez les juifs, c'est le disciple qui choisit son maître, son rabbi. Avec Jésus, c'est l'inverse. C'est lui qui nous choisit pour que nous entrions à l'école de son Amour. Ce n'est ni une prépa en 2 ans, ni une fac où nous commencerions par une licence, en continuant par un master et un doctorat. Au contraire, c'est une session de formation permanente où Jésus vient partager notre amitié.

Voici quelques questions pour l’Evangile de ce dimanche :
- Qui m'aime tel(le) que je suis ?
- Qu'est-ce qui m'aide à être fidèle au commandement de l'amour?
- Qu(i)'est-ce qui me comble de joie?
- Jusqu'où suis prêt(e) aller par amour?
- Quels sont les ami(e)s sur lesquel(le)s je peux compter et me reposer même dans les temps difficiles?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quelle(s) parole(s) de mon conjoint est-ce que je garde fidèlement?
- Comment découvrons-nous dans l'Amour que nous portons à nos (petits-) enfants l'Amour du Père pour son Fils?
- Comment aidons-nous nos (petits-) enfants à grandir dans l'amitié et l'amour : d’aimer être aimé(e)" à "aimer", en passant par "aimer aimer"?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quel(s) type(s) de rapport professionnel est-ce que j'instaure : de maître à serviteur, de serviteur à maître, d'amis à amis, ... ?
- Lorsque je suis en situation de commandement et d'autorité, qu'est-ce que je demande? Sur quel ton?

Pour les ados :
- Quand ai-je pris conscience de l'amour très fort de mes parents pour moi?
- Quelle(s) prière(s) que j'ai adressées à Dieu le Père a-t-Il exaucée(s)?

Question subsidiaire : Comment puis-je relayer et vivre la proposition "Immeubles/Voisins en fête"?
Bonne semaine.
OJ+

 Voir aussi la 1° lecture (Ac 10, 25-26.34-35.44-48) [DiMail 214]
Voir aussi le psaume 97 (98) [DiMail 559]
Voir aussi la 2° lecture (1 Jn 4, 7-10) [DiMail 398]

Lire l'homélie "Amis de Jésus" (10.05.2015)

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog