31° dimanche du temps ordinaire A (Psaume 130 (131)) (DiMail 552)

30.10.2011
DiMail 552 

Seigneur, je n'ai pas le coeur fier
ni le regard ambitieux ; 
je ne poursuis ni grands desseins,
ni merveilles qui me dépassent.
 


Non, mais je tiens mon âme
égale et silencieuse ; 
mon âme est en moi comme un enfant,
comme un petit enfant contre sa mère.
 


Attends le Seigneur, Israël, 
maintenant et à jamais.

Traduction AELF

En ce 31° dimanche de temps ordinaire A, le psalmiste exprime son humilité et sa modestie, confiant dans le Seigneur (Ps 130 (131)).
Voici quelques questions pour le psaume de ce dimanche :
- Quand n’ai-je pas eu le cœur fier ni le cœur ambitieux ?
- Quels sont les projets qui me motivent ?
- Quelles sont les merveilles qui me dépassent ?
- Dans quelle(s) circonstances suis-je resté(e) silencieux(/se) ?
- Quelle(s) expérience(s) de mon enfance m’évoque une expérience de la foi ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quand n’avons-nous pas été fiers de nous ?
- Quand un de nos (petits-) enfants n’a-t-il pas été fier devant nous ?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quand me suis-je senti(e) à ma juste place dans mon travail ?
- Pourquoi ai-je voulu rester silencieux(/se) lors d’une réunion ou d’un entretien ?

Bonne semaine.
OJ+ 

Voir aussi la 1° lecture (Ml 1,14  - 2,10) [DiMail 186]
Voir la 2° lecture (1 Th 2, 7b-9.13) [DiMail 648]
Voir aussi l'Evangile (Mt 23, 1-12) [DiMail 43]

Lire l'homélie "Fermeté et douceur" (5.11.2017)

mon âme est en moi comme un enfant, comme un petit enfant contre sa mère

mon âme est en moi comme un enfant, comme un petit enfant contre sa mère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog