2° dimanche de Carême B (Genèse 22, 1-2.9a.10-13.15-18) (DiMail 204)

12/03/06
DiMail 204

Dieu mit Abraham à l'épreuve. Il lui dit : « Abraham ! » Celui-ci répondit : « Me voici ! »
Dieu dit : « Prends ton fils, ton fils unique, celui que tu aimes, Isaac, va au pays de Moriah, et là tu l'offriras en sacrifice sur la montagne que je t'indiquerai. »
Quand ils furent arrivés à l'endroit que Dieu lui avait indiqué, Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils.
Mais l'ange du Seigneur l'appela du haut du ciel et dit : « Abraham ! Abraham ! » Il répondit : « Me voici ! »
L'ange lui dit : « Ne porte pas la main sur l'enfant ! Ne lui fais aucun mal ! Je sais maintenant que tu crains Dieu : tu ne m'as pas refusé ton fils, ton fils unique. »
Abraham leva les yeux et vit un bélier, qui s'était pris les cornes dans un buisson. Il alla prendre le bélier et l'offrit en holocauste à la place de son fils.
Du ciel l'ange du Seigneur appela une seconde fois Abraham :
« Je le jure par moi-même, déclare le Seigneur : parce que tu as fait cela, parce que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton fils unique, je te comblerai de bénédictions, je rendrai ta descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel et que le sable au bord de la mer, et ta descendance tiendra les places fortes de ses ennemis.
Puisque tu m'as obéi, toutes les nations de la terre s'adresseront l'une à l'autre la bénédiction par le nom de ta descendance. »

Traduction AELF

L'ange lui [= Abraham] dit : « Ne porte pas la main sur l'enfant [= Isaac] ! Ne lui fais aucun mal ! Je sais maintenant que tu crains Dieu : tu ne m'as pas refusé ton fils, ton fils unique. »En ce 2° dimanche de Carême B, Abraham offre à Dieu Isaac, l’enfant de la promesse (Gn 22, 1-2.9a.10-13.15-18).
Voici les quelques questions pour la 1° lecture de ce dimanche :
- Qu’est-ce qui me serait difficile si Dieu me le demandait? Pourquoi?
- A quoi me faut-il renoncer pour être plus libre?
- Comment ai-je compris que la volonté de Dieu n’était peut-être pas celle que je croyais être dans un premier temps?
- Qu’est-ce que j’aimerais que le Seigneur me dise après que je lui ai montré ma foi?
- A qui ai-je du mal à obéir? Pourquoi?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quel rêve concernant l'avenir de notre/nos (petits-) enfant(s) Dieu peut-il me demander de sacrifier pour qu'ils soient eux-mêmes? A quoi me demande-t-Il de renoncer pour qu'ils ne soient pas simplement notre prolongement mais vraiment eux-mêmes?
- Qu’aimerions-nous que Dieu nous promette, nous annonce, à travers nos (petits-) enfants?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Dans quelles circonstances ai-je été mis à l’épreuve dans mon travail? Qu’est-ce qui a changé après?
- Jusqu’à quel point est-ce je laisse mon travail empiéter sur ma vie personnelle et familiale?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi le psaume 115 (116) [DiMail 571]
Voir aussi la 2° lecture (Rm 8, 31b-34) [DiMail 390]
Voir aussi l'Evangile (Mc 9, 2-10) [DiMail 62]

Lire l'homélie "Sur Dieu et l'Homme" (1.03.2015)

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog