3° dimanche du Temps ordinaire B (Marc 1, 14-20) (DiMail 55)

27/01/03
DiMail 55 (revu)

Après l'arrestation de Jean Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer la Bonne Nouvelle de Dieu ; il disait :
« Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle. »
Passant au bord du lac de Galilée, il vit Simon et son frère André en train de jeter leurs filets : c'étaient des pêcheurs.
Jésus leur dit : « Venez derrière moi. Je ferai de vous des pêcheurs d'hommes. »
Aussitôt, laissant là leurs filets, ils le suivirent.
Un peu plus loin, Jésus vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient aussi dans leur barque et préparaient leurs filets.
Jésus les appela aussitôt. Alors, laissant dans la barque leur père avec ses ouvriers, ils partirent derrière lui.

Traduction AELF

Passant au bord du lac de Galilée, il vit Simon et son frère André en train de jeter leurs filets : c'étaient des pêcheurs. Jésus leur dit : « Venez derrière moi. Je ferai de vous des pêcheurs d'hommes. » En ce 3° dimanche du temps ordinaire B, l'appel de Simon dans la version de Marc (Mc 1, 14-20).
Chez Marc, la Bonne Nouvelle (="Évangile") est Jésus lui-même (cf Mc 1,1) : « Commencement de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, le Fils de Dieu » qu'un autre traduit : « Commencement de cet Évangile qu'est Jésus, Christ, Fils de Dieu » (Louis Bouyer). Le nom de Jésus est alors au centre de l'énoncé. Le sujet de l' « évangile » est Jésus, cet "évangile" que les chrétiens célèbrent en Jésus lorsqu'ils l'appellent "Christ" et "Fils de Dieu".
Jésus appelle des pêcheurs. Il les invite à le suivre. Comme ils n'ont rien à perdre, ils ne posent pas de question. Ils y vont. Ils comprendront plus tard. Jésus nous invite à prendre la route. Il ne met personne à part. Il ne peut pas en effet tout faire tout seul. D'autres doivent prendre le relais pour rendre présent sa Parole et ses actes là où ils sont.

Voici quelques questions pour l’Evangile de ce dimanche :
- Quelle parole de Jésus est pour moi Bonne Nouvelle?
- Comment Jésus me regarde-t-il?
- Qu'est-ce que je laisse de côté pour suivre Jésus?
- Dans quelle(s) circonstance(s) le Christ est-il venu me chercher (temps fort, passage à une foi adulte, recommencement après un temps d'éloignement, ...)?
- Que m'arrive-t-il de faire sans attendre, en répondant "aussitôt"?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quel appel le Christ nous adresse-t-il à vivre ensemble, en couple?
- Quelle serait notre réaction si le Christ appelait un(e) de nos (petits-) enfants à le suivre pour le service de l’Evangile?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Dans mon travail, qu’est-ce que je me sens appelé(e) à changer pour vivre davantage en disciple du Christ et en enfant du Père?
- Comment est-ce que je définis le travail et la mission de mes collaborateurs et de ceux qui travaillent avec moi : précisément? De façon floue? ...

Pour les ados :
- Qu'est-ce que j'ai déjà laissé derrière moi pour suivre Jésus ?
- Quel métier ai-je envie de faire ?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Jon 3, 1-5.10) [DiMail 197]
Voir aussi le Psaume 24 (25) [DiMai 567]
Voir aussi la 2° lecture (1 Co 7, 29-31) [DiMail 382]

Lire l'homélie "Le recruteur bienveillant" (25.01.2015)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog