2° dimanche de l'Avent B (2 Pierre 3, 8-14) (DiMail 372)

  • OJ+
  • Avent B

6.12.2008
DiMail 372

Frères bien-aimés, il y a une chose que vous ne devez pas oublier : pour le Seigneur, un seul jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un seul jour. Le Seigneur n'est pas en retard pour tenir sa promesse, comme le pensent certaines personnes ; c'est pour vous qu'il patiente : car il n'accepte pas d'en laisser quelques-uns se perdre ; mais il veut que tous aient le temps de se convertir. Pourtant, le jour du Seigneur viendra comme un voleur. Alors les cieux disparaîtront avec fracas, les éléments en feu seront détruits, la terre, avec tout ce qu'on y a fait, sera brûlée. Ainsi, puisque tout cela est en voie de destruction, vous voyez quels hommes vous devez être, quelle sainteté de vie, quel respect de Dieu vous devez avoir, vous qui attendez avec tant d'impatience la venue du jour de Dieu (ce jour où les cieux embrasés seront détruits, où les éléments en feu se désagrégeront). Car ce que nous attendons, selon la promesse du Seigneur, c'est un ciel nouveau et une terre nouvelle où résidera la justice. Dans l'attente de ce jour, frères bien-aimés, faites donc tout pour que le Christ vous trouve nets et irréprochables, dans la paix.

Traduction AELF 

Le Seigneur n'est pas en retard pour tenir sa promesse, comme le pensent certaines personnes ; c'est pour vous qu'il patiente : car il n'accepte pas d'en laisser quelques-uns se perdre ; mais il veut que tous aient le temps de se convertir.En ce 2° dimanche de l’Avent B, Pierre fait ses recommandations en attendant la venue du Seigneur (2 P 3, 8-14).

Voici quelques questions pour la 2° lecture de ce dimanche :
- Quelle promesse ai-je tardé à réaliser pour permettre que l(es)’autre(s) s’y prépare(nt) ?
- Envers qui ai-je manqué de patience récemment ?
- Sur quel(s) aspect(s) de ma vie ai-je besoin de me convertir ?
- Qu’est-ce que j’aimerais que Dieu détruise ?
- Qu’est-ce que j’attends de Dieu ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quelle part donnons-nous à la patience comme dimension de l’éducation de nos (petits-) enfants ?
- Qu’attendons-nous que le Seigneur fasse pour nous l’un par l’autre ?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quel principe est-ce que je ne dois pas oublier dans ma vie professionnelle ?
- Qu’est-ce que j’aimerais qui change et soit nouveau dans mon travail ?

Bonne semaine.
OJ+

 

Histoire en prime :

      -  Seigneur, pour toi, que représentent mille ans ?

      - C’est comme un jour, mon fils.

      -  C’est donc vrai. Et euh …, pour toi, c’est quoi un milliard d’euros ?

      - C’est comme un euro, mon fils.

      - Mais alors, Seigneur, dans ces conditions, est-ce que tu pourrais me donner un euro ?

      - Pas de problème, mon fils, attends un jour.

Voir aussi la 1° lecture (Is 40, 1-5.9-11) [DiMai 191]
Voir aussi le Psaume 84 (85) [DiMail 539]

Voir 
aussi l'Evangile (Mc 1, 1-8) [DiMail 48] 

Lire l'homélie "Jean, l'attaché de presse de Jésus" (7.12.2014)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog