Dimanche du Christ-Roi de l'univers A (Matthieu 25, 31-46) (DiMail 46)

24/11/02
DiMail 46 (revu)

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres : il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche.
Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : 'Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde. Car j'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli ; j'étais nu, et vous m'avez habillé ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus jusqu'à moi !'
Alors les justes lui répondront : 'Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu...? tu avais donc faim, et nous t'avons nourri ? tu avais soif, et nous t'avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t'avons accueilli ? tu étais nu, et nous t'avons habillé ? tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu'à toi ?'
Et le Roi leur répondra : 'Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait.'

Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : 'Allez-vous-en loin de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le démon et ses anges. Car j'avais faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'avais soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ; j'étais un étranger, et vous ne m'avez pas accueilli ; j'étais nu, et vous ne m'avez pas habillé ; j'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité.'
Alors ils répondront, eux aussi : 'Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu avoir faim et soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?'
Il leur répondra : 'Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces petits, à moi non plus vous ne l'avez pas fait.'
Et ils s'en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »

Traduction AELF 

Le Fils de l'Homme [...] séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres.En ce dimanche du Christ, Roi de l'univers A, nous assistons au jugement dernier (Mt 25, 31-46) que nous rappellent quelques tympans célèbres comme celui de Conques. Si le visuel est suggestif et a pu servir de catéchèse en jouant parfois un peu trop sur la peur de l'enfer à certaines époques, n'oublions pas pour autant que cette parole qui nous est adressée ne doit pas seulement frapper les tympans (!...) de nos oreilles, mais surtout aller au cœur en passant par notre intelligence. C'est toute l'humanité - à la fois les êtres humains de tous les siècles et de tous les continents, et tout ce qui fait notre humanité qui est appelée à être divinisée, glorifiée lors de la résurrection finale - que le Christ est venue sauvée qui est concernée. L'enjeu est de taille! Tout repose sur le Christ, Celui qui est la « pierre angulaire » (1 Co 3,14, Ep 2,20; 1 P 2, 4-7) auquel l'autel de nos églises renvoie symboliquement; pierre qui rappelle la pierre roulée du tombeau du Christ d'où il est sorti ressuscité pour être « le premier né d'entre les morts » (Col 1,18).
C'est la fin du chapitre 25 de Mt : après l'appel de dimanche dernier à faire fructifier les dons que nous avons reçus et à être missionnaires, nous sommes invités à aimer, à agir, à une mise en pratique de l'amour de celui qui est en manque (de nourriture, d'eau, loin de leur pays, manque de vêtements, de liberté de déplacement, de santé), d'exclusion (maladie, prison).

Sur la royauté, voir le DiMail 96.

Voici quelques pistes pour continuer l'attente de la venue du Christ dans la gloire :
- Qu'est-ce que je fais du temps que Dieu me donne avant la venue du Fils de l'Homme dans la gloire? Pour moi? pour Dieu? pour les autres?
- Les justes sont surpris par ce que leur déclare Jésus (cf v. 37-39); qu'est-ce que me surprend positivement dans d'autres phrases de Jésus?
- Qu'est-ce que je fais avec et pour ceux en manque (de nourriture, d'eau, d'hospitalité, de vêtement, de santé, de liberté ou d'amour)? Comment les aimons-nous? [Ce n'est pas de la pitié qui nous est demandé, mais la foi en action, l'Amour en actes.]
- Quel appel à traduire concrètement dans ma vie est-ce que je retiens pour cette semaine?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Si celui/celle que j'aime est la personne qui connaît une situation de manque (des défauts, des limites, ...), comment puis-je l'aider à combler ce manque?
- Si notre/nos (petits-) enfant(s) est/sont ceux qui sont à faire grandir, à élever, comment les versets 37-39 peut-il renouveler, donner une dimension nouvelle, à leur éducation, à ce que nous pouvons faire pour eux?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Qu’est-ce que j’aimerais recevoir de la part de ceux qui travaillent avec moi : de la considération, de la reconnaissance, de la confiance, ... ?
- Comment mon travail est-il humanise-t-il ce que Dieu va diviniser? (cf F. Varillon : « Dieu ne peut que diviniser ce que l’homme a humanisé. ») Quand ai-je pris conscience qu’il était aussi présenté à la messe par le prêtre qui présente à Dieu le pain et le vin et qui Le bénit pour ces « fruits de la terre » et « de la vigne et du travail des hommes »?

Pour les ados :
- Quand ai-je aidé une personne qui était en difficulté ?
- Pourquoi n'ai-je pas voulu aider une personne qui en avait besoin ?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Ez 34, 11-12.15-17) [DiMail 189]
Voir aussi le psaume 22 (23) [DiMail 521]
Voir aussi la 2° lecture (1 Co 15, 20-26.28) [DiMail 350]
 

Lire l'homélie "Le roi pauvre" (23.11.2014)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog