2.11 Fidèles défunts (Sagesse 2, 23 . 3, 1-6.9) (DiMail 367)

2.11.2008
DiMail 367

Dieu a créé l'homme pour une existence impérissable, il a fait de lui une image de ce qu'il est en lui-même.

La vie des justes est dans la main de Dieu, aucun tourment n'a de prise sur eux.
Celui qui ne réfléchit pas s'est imaginé qu'ils étaient morts ; leur départ de ce monde a passé pour un malheur ; quand ils nous ont quittés, on les croyait anéantis, alors qu'ils sont dans la paix.
Aux yeux des hommes, ils subissaient un châtiment, mais par leur espérance ils avaient déjà l'immortalité.
Ce qu'ils ont eu à souffrir était peu de chose auprès du bonheur dont ils seront comblés, car Dieu les a mis à l'épreuve et les a reconnus dignes de lui.
Comme on passe l'or au feu du creuset, il a éprouvé leur valeur ; comme un sacrifice offert sans réserve, il les a accueillis. 
Ceux qui mettent leur confiance dans le Seigneur comprendront la vérité ; ceux qui sont fidèles resteront avec lui dans son amour, car il accorde à ses élus grâce et miséricorde.

Traduction AELF 

En ce 2 novembre, commémoration des fidèles défunts, le sage présente le contraste entre les pensées et la logique commune des hommes, et la destinée des croyants en Dieu au sujet des morts (Sg 2,23 . 3, 1-6.9).

Voici quelques questions pour l'une des 1° lectures de cette commémoration :
- Quels sont les raisonnements de nos contemporains en contradiction avec la foi et l’espérance chrétiennes ?
- Quel(s) contre-pied(s) le Dieu des chrétiens propose-t-Il ? Le(s)quel(s) me sédui(sen)t le plus ?
- Quand et comment ai-je témoigné de la bonne nouvelle et de l’espérance en la résurrection des morts ?
- Dans quel(s) autre(s) domaine(s) ai-je pris conscience de la logique différente de la foi en Dieu ?
- De qui ai-je du mal à faire le deuil ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- A l’occasion de quel décès d’un proche avons-nous pu témoigner de notre foi en la résurrection de Jésus et en l’espérance de celle des morts, auprès de nos (petits-) enfants ?
- Quand avons-nous déjà évoqué une vie de veuvage après le décès de l’un de nous deux ?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Sur quelle(s) question(s) est-ce que je me sens le/la plus en décalage avec certains de mes collègues non croyants ?
- En quoi la dureté de la crise économique actuelle a-t-elle une influence psychologique sur mon moral ? sur ma manière de croire, d’aimer, d’agir et de vivre ?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 2° lecture (Rm 8, 18-23) [DiMail 340]
Voir aussi l'Evangile (Mt 11, 15-18) [DiMail 28]
Voir aussi l'Evangile (Lc 12, 35-38.40) [DiMail 93]

Lire l'homélie "Suivons un meneur d'hommes passé de la mort à la vie" (2.11.2016)http://dimail.over-blog.com/suivons-jesus-meneur-hommes-passes-mort-vie

Lire l'homélie "A quoi aimerais-tu que cela ressemble ?" (2.11.2014)

Comme on passe l'or au feu du creuset

Comme on passe l'or au feu du creuset

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog