24° dimanche du Temps ordinaire A (Rm 14, 7-9) (DiMail 544)

10.09.2011
DiMail 544

Frères, 
aucun d'entre nous ne vit pour soi-même, et aucun ne meurt pour soi-même :
si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur ; si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au Seigneur.
Car, si le Christ a connu la mort, puis la vie, c'est pour devenir le Seigneur et des morts et des vivants.
Traduction AELF

En ce 24° dimanche de temps ordinaire A, Paul fait remarquer aux Romains que nous sommes des êtres de relations et donc, qu’en tant que disciples de Jésus, nous sommes unis à lui tant dans la mort que dans la résurrection (Rm 14, 7-9).
Voici quelques questions pour la 2° lecture de ce dimanche :
- Qui ai-je connu vivre pour lui/elle seul(e) ?
- Qu(i)’est-ce qui me donne envie de vivre ?
- A partir de quand ai-je décidé de vivre pour le Seigneur ?
- Qu’est-ce qui résiste en moi dans l’affirmation d’appartenir au Seigneur ?
- Qu’est-ce que j’ai déjà vécu que Jésus a vécu lui-même ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quand et où ai-je pris conscience que ma première raison de vivre était la personne que j’aime ?
- Comment, dans notre éducation, éveillons-nous et aidons-nous nos (petits-) enfants à ne pas vivre pour eux-mêmes ?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Qui travaille de façon très solitaire sans donner l’impression d’avoir besoin des autres ?
- Comment puis-je compléter l’affirmation suivante : « dans mon travail comme dans …, j’appartiens à … » ?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Si 27,30 -28,7) [DiMail 179]
Voir aussi le psaume (Ps 102 (103)) [DiMail 545]
Voir aussi l'Evangile (Mt 18, 21-35) [DiMail 36]

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog