29° dimanche du Temps ordinaire A (Matthieu 22, 15-21) (DiMail 41)

20/10/02
DiMail 41 (revu)

Les pharisiens se concertèrent pour voir comment prendre en faute Jésus en le faisant parler. Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés des partisans d'Hérode : « Maître, lui disent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le vrai chemin de Dieu ; tu ne te laisses influencer par personne, car tu ne fais pas de différence entre les gens. Donne-nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l'impôt à l'empereur ? »
Mais Jésus, connaissant leur perversité, riposta : « Hypocrites ! pourquoi voulez-vous me mettre à l'épreuve ? Montrez-moi la monnaie de l'impôt. »
Ils lui présentèrent une pièce d'argent. Il leur dit : « Cette effigie et cette légende, de qui sont-elles ? - De l'empereur César », répondirent-ils.
Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »
Traduction AELF
 

Jésus leur dit : « Cette effigie et cette légende, de qui sont-elles ? - De l'empereur César », répondirent-ils. Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » En ce 29° dimanche du temps ordinaire A, les adversaires de Jésus, après qu'il eut raconté les 2 paraboles des vignerons homicides et des invités au festin royal, reviennent encore à la charge (Mt 22, 15-21). Il y a néanmoins une nouveauté : après avoir essayé plusieurs fois de le piéger sur des questions religieuses, ils vont l'entraîner sur les domaines politique et citoyen : c'est la question de l'impôt à César. S'il répond mal, les partisans d'Hérode auront alors une accusation politique pour condamner Jésus.

Voici quelques questions pour l’Evangile de ce dimanche :
- M'arriverait-il parfois de vouloir piéger Jésus, de vouloir le tenter (cf aussi Mt 4, 3-10)?
- Quelle perversité peut m'habiter? Quelle perversité Jésus peut-il venir démasquer chez moi?
- Quelle(s) réalité(s) humaine(s), terrestre(s) m'arrive-t-il de mettre à la place de Dieu? Quels sont les "césars" qui prennent la place de Dieu?
- A quoi Jésus m'invite-t-il à changer pour retrouver l'image de Dieu à la ressemblance duquel nous avons été créés?
- Quand m'arrive-t-il de poser des questions vraies (des questions bonnes qui demandent à la personne qui doit répondre de donner le meilleur d'elle-même, de chercher la vérité ; quand quelqu'un au cœur droit, à l'esprit généreux, veut faire grandir quelqu'un d'autre. C'est ce que voulait faire Jésus avec ceux qui lui ont posé la question. Il leur répond par une autre question! Alors là, c'est très fort!
« L'effigie et la légende sur la pièce que vous me montrez, de qui sont-elles? » C'était déjà la même chose lorsque Jésus avait posé à ses disciples: « "Et vous, que dites-vous? pour vous, qui suis-je?" Prenant la parole, Simon-Pierre déclara : "Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant." » (Mt 16, 15-16))?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- M'arrive-t-il de douter de l'autre que j'aime? de lui tendre un piège? de mettre notre amour à l'épreuve?
- Pour ceux qui sont mariés, comment reconnaissons-nous l'action de Dieu dans notre couple, dans notre relation, dans notre amour?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Comment est-ce que je réagis quand on me pose des questions pièges pour me tester?
- Qui m’a aidé(e) à ne pas faire de mon travail un absolu? Qui puis-je aider à ne pas faire de son travail un faux dieu ?

Pour les ados :
- Par qui me suis-je déjà laissé influencer positivement ? Négativement ?
- Qui a été hypocrite avec moi ? Avec qui l'ai-je été ?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Is 45, 1.4-6) [DiMail 184]
Voir aussi le psaume 95 (96) [DiMail 550]
Voir aussi la 2° lecture (1 Th 1, 1-5b) [DiMail 364]

Lire l'homélie "Porteurs de la joie de l'Evangile" (19.10.2014)

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog