23° dimanche du Temps ordinaire C (Philémon 9b-10.12-17) (DiMail 476)

5.09.2010
DiMail 476

Fils bien-aimé,
moi, Paul, qui suis un vieil homme, moi qui suis aujourd'hui en prison à cause du Christ Jésus, j'ai quelque chose à te demander pour Onésime, mon enfant à qui, dans ma prison, j'ai donné la vie du Christ.
Je te le renvoie, lui qui est une part de moi-même.
Je l'aurais volontiers gardé auprès de moi, pour qu'il me rende des services en ton nom, à moi qui suis en prison à cause de l'Évangile.
Mais je n'ai rien voulu faire sans ton accord, pour que tu accomplisses librement ce qui est bien, sans y être plus ou moins forcé.
S'il a été éloigné de toi pendant quelque temps, c'est peut-être pour que tu le retrouves définitivement, non plus comme un esclave, mais, bien mieux qu'un esclave, comme un frère bien-aimé : il l'est vraiment pour moi, il le sera plus encore pour toi, aussi bien humainement que dans le Seigneur.
Donc, si tu penses être en communion avec moi, accueille-le comme si c'était moi.

Traduction AELF

Chaîne brisée de l'esclavageEn ce 23° dimanche du Temps ordinaire C, dans une lettre très courte, Paul demande à Philémon de considérer son esclave comme son frère et même comme Paul lui-même depuis qu’Onésime a été baptisé (Phm 9b-10.12-17).
Voici quelques questions pour la 2° lecture de ce dimanche :
- Que m’est-il arrivé de demander à quelqu’un au nom de notre foi commune ?
- Qui est-ce que je connais qui a été en prison et qui a changé de vie ?
- A qui ai-je rendu service au nom d’un autre ?
- Quand m’a-t-on conseillé de faire quelque chose sans m’y forcer ? Qui était-ce ? A quel sujet ?
- De quelle personne ai-je été témoin d’un changement profond et radical dans sa vie ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quand avons-nous demandé quelque chose à l’un de nos (petits-) enfant sans le forcer ? Pourquoi ?
- Qui avons-nous accueilli dans notre famille comme un familier qui nous était recommandé ?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quel stagiaire ou quelle personne que j’ai formée ai-je eu du mal à voir partir pour terminer ses études ou changer de service ou d’entreprise ?
- Qui ai-je pu recommander très favorablement ?

Bonne semaine.
OJ+ 

Voir aussi la 1° lecture (Sg 9, 13-18) [DiMail 289]
Voir aussi le psaume 89 (90) [DiMail 621]
Voir aussi l'Evangile (Lc 14, 25-33) [DiMail 133]

Lire l'homélie "Devenir disciple" (4.09.2016)

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog