29 juin St Pierre et St Paul (Actes des apôtres 12, 1-11) (DiMail 405)

29.06.2009
DiMail 405

À cette époque, le roi Hérode Agrippa se mit à maltraiter certains membres de l'Église. Il supprima Jacques, frère de Jean, en le faisant décapiter. Voyant que cette mesure était bien vue des Juifs, il décida une nouvelle arrestation, celle de Pierre. On était dans la semaine de la Pâque. Il le fit saisir, emprisonner, et placer sous la garde de quatre escouades de quatre soldats ; il avait l'intention de le faire comparaître en présence du peuple après la fête. Tandis que Pierre était ainsi détenu, l'Église priait pour lui devant Dieu avec insistance. Hérode allait le faire comparaître ; la nuit précédente, Pierre dormait entre deux soldats, il était attaché avec deux chaînes et, devant sa porte, des sentinelles montaient la garde.
Tout à coup surgit l'ange du Seigneur, et une lumière brilla dans la cellule. L'ange secoua Pierre, le réveilla et lui dit : « Lève-toi vite. » Les chaînes tombèrent de ses mains. Alors l'ange lui dit : « Mets ta ceinture et tes sandales. » Pierre obéit, et l'ange ajouta : « Mets ton manteau et suis-moi. » Il sortit derrière lui, mais, ce qui lui arrivait grâce à l'ange, il ne se rendait pas compte que c'était vrai, il s'imaginait que c'était une vision. Passant devant un premier poste de garde, puis devant un second, ils arrivèrent à la porte en fer donnant sur la ville. Elle s'ouvrit toute seule devant eux. Une fois dehors, ils marchèrent dans une rue, puis, brusquement, l'ange le quitta. Alors Pierre revint à lui, et il dit : « Maintenant je me rends compte que c'est vrai : le Seigneur a envoyé son ange, et il m'a arraché aux mains d'Hérode et au sort que me souhaitait le peuple juif. »

Traduction AELF

Pierre libéré de sa prison par un angeEn cette fête des saints Pierre et Paul, après avoir été arrêté, Pierre est libéré de sa prison par un Ange du Seigneur (Ac 12, 1-11).
Voici quelques questions pour la 1° lecture de ce dimanche :
- Dans quels pays les chrétiens sont-ils maltraités ?
- Quand ai-je prié pour des personnes arrêtées ou persécutées* ?
- Que m’est-il déjà arrivé de demander avec insistance ? A qui ?
- Quelle libération extraordinaire ou inattendue ai-je vécu ?
- Qu’ai-je vraiment réalisé uniquement après l’avoir vécu ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quand prions-nous en famille ?
- Que s’est-il passé d’extraordinaire pour nous, une nuit ?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quelle(s) personne(s) ai-je vue(s) se faire maltraiter (mise au placard, harcèlement moral, licenciement abusif, …) ?
- Pour quelle(s) personne(s) avec qui je travaille ai-je prié avec insistance ?

* L’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT) organise chaque année, le dernier samedi de juin la Nuit des veilleurs où chacun est invité à prier dans une église ou chez soi pour une personne persécutée.

Bonne fin d'année St Paul.
OJ+

Voir aussi le psaume 33 (34) [DiMail 587]
Voir aussi la 2° lecture (2 Tim 4, 6-8.16-18) [DiMail 327]
Voir aussi l'Evangile (Mt 16, 13-19) [DiMail 77]

Lire l'homélie "Questions, libération et relecture" (29.06.2014)

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog