9° dimanche du temps ordinaire A (Matthieu 7, 21-27) (DiMail 332)

1.06.2008
DiMail 332

Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait :

Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux. Ce jour-là, beaucoup me diront : “Seigneur, Seigneur, n’est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé, en ton nom que nous avons expulsé les démons, en ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles ?” Alors je leur déclarerai : “Je ne vous ai jamais connus. Écartez-vous de moi, vous qui commettez le mal !”

Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc.

Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. »

Nouvelle traduction liturgique de la Bible AELF

En ce 9° dimanche du temps ordinaire A, Jésus conclut son discours sur la montagne par la comparaison de la maison bâtie sur le roc ou le sable (Mt 7, 21-27).
Voici quelques questions pour l’Evangile du dimanche :
- Quel est mon rapport à « faire la volonté de Dieu notre Père » ?
- Le Christ pourra-t-il dire de moi qu’il me connaît ?
- Qu’est-ce qui est difficile à mettre en pratique de la Parole de Dieu que j’écoute avec d’autres ?
- Quelles sont les fondations sur lesquelles la maison de mon existence est bâtie ? Quelle place Dieu y a-t-Il ?
- Quand ai-je vérifié que, malgré la tempête extérieure, la maison ne s’est pas écroulée car elle est fondée sur le Seigneur ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Sur quelles fondations notre vie de couple et de famille reposent-elle ?
- Qu’est-ce qui nous a aidés à traverser la dernière grosse tempête dans notre vie de couple, familiale, avec l’un de nos (petits-) enfants, ou de l’un de nous deux ?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quand ai-je rencontré quelqu’un qui disait agir au nom d’une personne ou d’une société et dont c’était faux ?
- Quelle a été la dernière tempête
(technique, financière, commerciale, humaine, …) que l’entreprise où je travaille a subie ?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Dt 11, 18.26-28.32) [DiMail 516]
Voir aussi le psaume (Ps 30 (31)) [DiMail 515]
Voir aussi la 2° lecture (Rm 3, 21-25a.28) [DiMail 514]

la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc

la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog