Dimanche de la Trinité A (Jean 3, 16-18) (DiMail 22)

26/05/02
DiMail
22 (revu)

Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle.
Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.
Celui qui croit en lui échappe au Jugement, celui qui ne veut pas croire est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Traduction AELF

En ce dimanche de la Trinité A, Jésus résume sa mission qu’il a reçue du Père (Jn 3, 16-18).
Elle vient dans la continuité de la théophanie (= manifestation de Dieu) au Sinaï (cf Ex 3, 13-15) et de celle rapportée dans la première lecture (Ex 34, 4b-6.8-9)
A propos de la Trinité, il n'y a que le dernier verset du passage de la 2° lecture qui l'évoque explicitement (2 Co 3,13). Nous aurons sans doute remarqué que cette phrase a été reprise au début de la messe, dans la salutation qui vient juste après le signe de croix.

Voici quelques questions pour l’Evangile de ce dimanche :
- Quand ai-je découvert et pris conscience que l’amour de Dieu pour toute l’humanité et pour moi se disait en Jésus, son Fils? Quel événement de sa vie le traduit le mieux?
- Quel(s) lien(s) est-ce que je fais avec l’Eucharistie?
- De quoi ai-je encore besoin d’être sauvé(e)?
- Comment est-ce que je juge le monde? Que peut-on en tirer de bon? Qu’est-ce que je ne peux pas accepter et pourquoi?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Jusqu’où serions-nous prêts à aller pour nos (petits-) enfants?
- A quoi rêvons-nous pour nos (petits-) enfants?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quelles personnes me font confiance? Lesquelles m’ont donné ma chance?
- Sur quel(s) critère(s) est jugé mon travail?

Pour les ados :
- Quand ai-je ressenti l'amour de Dieu à travers une parole ou un geste de Jésus?
- Quelle(s) mission(s) de confiance mes parents m'ont-ils déjà confiée(s) et que j'ai remplie(s) avec succès?

NB N'oublions pas que lorsque nous dessinons le signe de la croix sur nous, au début et à la fin de notre prière, nous disons que notre vie est placée sous le signe de la vie de Dieu, que nous partageons déjà sa vie depuis notre baptême !

C'est peut-être l'occasion d'étudier une des prières eucharistiques (la n° 2 ou la n°4, par exemple), pour découvrir, combien l'action du Père, celle du Fils et celle de l'Esprit sont différentes.
A qui est adressée la prière? Quels sont les verbes employés pour chaque personne de la Trinité ?
Méthode proposée : faire 4 colonnes (Père, Fils, Esprit Saint, "nous" l'Église) et remplir chacune des colonnes avec les verbes en fonction de ce qui est demandé à (Père, Fils, Esprit Saint) ou par (Eglise) ; ou bien souligner les verbes dans le texte avec quatre couleurs (une pour le Père, …)
Repérer les différents temps [préface, Saint, 1° épiclèse (demande de la venue de l'Esprit sur le pain et le vin), récit de l'institution, anamnèse, 2° épiclèse (sur le peuple, l'Eglise), prière pour les vivants (pape, évêque, ...) et les défunts, doxologie (par Lui, avec lui,.. .)].
Tu peux prendre un temps de prière ou de méditation à partir de cette prière que nous donne l'Eglise

Bonne semaine.
OJ+

Conseil de lectures abordables par tous (pour cet été?) :
- de J-N Bezançon Dieu n'est pas solitaire. La Trinité dans la vie des chrétiens, Desclée de Brouwer, 1999
- de J-N Bezançon, certains chapitres de Dieu n'est pas bizarre, Bayard-Centurion, 1996.

Voir aussi la 1° lecture (Ex 34, 4b-6.8-9) [DiMail 168]
Voir aussi le Cantique de Daniel (Dn 3, 52-56) [DiMail 531]
Voir aussi la 2° lecture (2 Co 13, 11-13) [DiMail 330]

Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique

Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog