5° dimanche de Pâques A (1 Pierre 2, 4-9) (DiMail 325)

20.04.2008
DiMail 325

Frères,
approchez-vous du Seigneur Jésus : il est la pierre vivante que les hommes ont éliminée, mais que Dieu a choisie parce qu'il en connaît la valeur.
Vous aussi, soyez les pierres vivantes qui servent à construire le Temple spirituel, et vous serez le sacerdoce saint, présentant des offrandes spirituelles que Dieu pourra accepter à cause du Christ Jésus.
On lit en effet dans l'Écriture : Voici que je pose en Sion une pierre angulaire, une pierre choisie et de grande valeur ; celui qui lui donne sa foi ne connaîtra pas la honte.
Ainsi donc, honneur à vous qui avez la foi, mais, pour ceux qui refusent de croire, l'Écriture dit : La pierre éliminée par les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle, une pierre sur laquelle on bute, un rocher qui fait tomber. Ces gens-là butent en refusant d'obéir à la Parole, et c'est bien ce qui devait leur arriver.
Mais vous, vous êtes la race choisie, le sacerdoce royal, la nation sainte, le peuple qui appartient à Dieu ; vous êtes donc chargés d'annoncer les merveilles de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière.

Traduction AELF

En ce 5° dimanche de Pâques A, Pierre relit l’histoire du Christ à la lumière d’une citation d’Isaïe (28,16), fondation de la mission de l’Eglise (1 P 2, 4-9).
Voici quelques questions pour la 2° lecture du dimanche :
- Comment et grâce à qui me suis-je approché(e) du Seigneur Jésus ?
- Comment suis-je une pierre vivante qui a sa place dans l’Eglise ?
- Qu’est-ce que j’offre à Dieu ?
- Dans quel domaine de ma vie chrétienne ou de ma foi est-ce que je bute ?
- Quelle merveille réalisée par Dieu dans ma vie est-ce que je raconte ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment ai-je reconnu la valeur de la personne que mon cœur aime ? Comment prenons-nous le temps de reconnaître la valeur de nos (petits-) enfants ?
- Quand ai-je eu de mal à croire ce que me racontait ou me disait tel ou tel de nos (petits-) enfants ?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- De quelle(s) personne(s) ai-je sous-estimée(s) la valeur ?
- Sur quel(s) aspect(s) un(e) de mes collègues ou subordonnés bloque-t-il (elle) ?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Ac 6, 1-7) [DiMail 164]
Voir aussi le psaume (Ps 32 (33)) [DiMail 527]
Voir aussi l'Evangile (Jn 14, 1-12) [DiMail 18]

Lire l'homélie "Pas d'Eglise sans la messe du dimanche" (14.05.2017)

Voici que je pose en Sion une pierre angulaire, une pierre choisie et de grande valeur.

Voici que je pose en Sion une pierre angulaire, une pierre choisie et de grande valeur.

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog