3° dimanche de Pâques A (Actes des apôtres 2, 14.22b-33) (DiMail 162)

10/04/05
DiMail 162 (revu)

Le jour de la Pentecôte, Pierre, debout avec les onze autres Apôtres, prit la parole ; il dit d'une voix forte : « Habitants de la Judée, et vous tous qui séjournez à Jérusalem, comprenez ce qui se passe aujourd'hui, écoutez bien ce que je vais vous dire.
Il s'agit de Jésus le Nazaréen, cet homme dont Dieu avait fait connaître la mission en accomplissant par lui des miracles, des prodiges et des signes au milieu de vous, comme vous le savez bien.
Cet homme, livré selon le plan et la volonté de Dieu, vous l'avez fait mourir en le faisant clouer à la croix par la main des païens.
Or, Dieu l'a ressuscité en mettant fin aux douleurs de la mort, car il n'était pas possible qu'elle le retienne en son pouvoir.
En effet, c'est de lui que parle le psaume de David : Je regardais le Seigneur sans relâche, s'il est à mon côté, je ne tombe pas.
Oui, mon cœur est dans l'allégresse, ma langue chante de joie ; ma chair elle-même reposera dans l'espérance :
tu ne peux pas m'abandonner à la mort ni laisser ton fidèle connaître la corruption.
Tu m'as montré le chemin de la vie, tu me rempliras d'allégresse par ta présence.
Frères, au sujet de David notre père, on peut vous dire avec assurance qu'il est mort, qu'il a été enterré, et que son tombeau est encore aujourd'hui chez nous.
Mais il était prophète, il savait que Dieu lui avait juré de faire asseoir sur son trône un de ses descendants.
Il a vu d'avance la résurrection du Christ, dont il a parlé ainsi : Il n'a pas été abandonné à la mort, et sa chair n'a pas connu la corruption.
Ce Jésus, Dieu l'a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins.
Élevé dans la gloire par la puissance de Dieu, il a reçu de son Père l'Esprit Saint qui était promis, et il l'a répandu sur nous : c'est cela que vous voyez et que vous entendez. »

Traduction AELF

En ce 3° dimanche de Pâques A, le jour de la Pentecôte, Pierre va au coeur de la foi en racontant le mystère pascal éclairé par un psaume de David (Ac 2, 14.22b-33).
Voici les quelques questions pour la 1° lecture de ce dimanche :
- Au cours de la semaine sainte de cette année, qu’ai-je découvert ou approfondi de la foi chrétienne?
- Dans ce que Pierre dit sur Jésus, qu’est-ce que j’entends dire et/ou qu’est-ce que je dis sur la vie de Jean-Paul II?
- Dans quel moment particulièrement difficile ai-je regardé le Seigneur sans relâche, car il était à mon côté?
- Avec quelle(s) autre(s) personne(s) antérieure(s) de l’histoire de l’Alliance, Jésus a-t-il des points communs et la/les dépasse(nt)-t-il?
- A quelle(s) occasion(s) l’Esprit Saint m’a-t-il rendu témoin de Jésus, mort et ressuscité, par des paroles ou des gestes?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quelle place ont les Psaumes dans notre prière conjugale?
- Racontons-nous l’histoire biblique, de Jésus, de l’Eglise à nos (petits) enfants comme cette histoire où Dieu se révèle à travers des croyants et des rencontres humaines?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quand ai-je dû prendre la parole devant un public ou un groupe nombreux? Comment m’y étais-je préparé(e)?
- Quand ai-je eu l’impression de me trouvé lâché, abandonné, ‘mis au placard’, à l’écart par ceux qui travaillaient avec moi?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi le psaume (Ps 15 (16)) [DiMail 526]
Voir aussi la 2° lecture (1 P 1, 17-21) [DiMail 323]
Voir aussi l'Evangile (Lc 24, 13-35) [DiMail 16]

Lire l'homélie "Jésus ressuscité, exemple pour l'Eglise" (30.04.2017)

Lire l'homélie "Jésus marche avec nous" (4.05.2014)

Discours de Pierre, le jour de la Pentecôte

Discours de Pierre, le jour de la Pentecôte

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog