Dimanche des Rameaux A (Matthieu 21, 1-11) (DiMail 13)

24/03/02
DiMail 13 (revu)

 

Quelques jours avant la fête de la Pâque, Jésus et ses disciples, approchant de Jérusalem, arrivèrent à Bethphagé, sur les pentes du mont des Oliviers. Alors Jésus envoya deux disciples : « Allez au village qui est en face de vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée et son petit avec elle. Détachez-les et amenez-les moi. Et si l'on vous dit quelque chose, vous répondrez : 'Le Seigneur en a besoin, mais il les renverra aussitôt.' »
Cela s'est passé pour accomplir la parole transmise par le prophète :
Dites à la fille de Sion : Voici ton roi qui vient vers toi, humble, monté sur une ânesse et un petit âne, le petit d'une bête de somme.
Les disciples partirent et firent ce que Jésus leur avait ordonné.
Ils amenèrent l'ânesse et son petit, disposèrent sur eux leurs manteaux, et Jésus s'assit dessus.
Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d'autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route.
Les foules qui marchaient devant Jésus et celles qui suivaient criaient : « Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! »
Comme Jésus entrait à Jérusalem, l'agitation gagna toute la ville ; on se demandait : « Qui est cet homme ? »
Et les foules répondaient : « C'est le prophète Jésus, de Nazareth en Galilée. »

Traduction AELF

 

En ce dimanche des Rameaux et de la Passion  A, Jésus fait son entrée à Jérusalem (Mt 21, 1-11).
Ce dimanche commence la grande semaine qui va nous conduire jusqu'à Pâques.
Les lectures qui nous ont été proposées vont se déployer tout au long de la semaine. A fortiori, le contraste entre l'Evangile des rameaux où Jésus est acclamé et celui de la Passion, est important.
Pendant ce carême, nous sommes montés avec Jésus vers Jérusalem. Plus il avançait, plus l'hostilité à son égard et le projet de le faire mourir grandissaient. Aujourd'hui, nous faisons partie de ceux qui veulent l'accueillir dans leur vie, chez eux, comme Zachée (Lc 19, 1-10). Et d'autres jours, nous aimerions qu'Il soit loin de nous. Nous aimerions le mettre à la porte, car Il est un ami gênant, qui, peut nous causer du tort, et exigeant en plus de cela!
Une question posée dans l'Evangile des rameaux peut nous éclairer et nous guider toute cette semaine : « Qui est cet homme? » Selon la citation du prophète Zacharie, c'est le roi d'Israël; selon l'acclamation de la foule qui le suit, il est le "Fils de David"; selon les foules, il est "le prophète Jésus, de Nazareth, en Galilée". Et toi, que vas-tu répondre? Nul ne répondre à notre place.

Voici quelques questions pour l’Evangile de ce dimanche :
- Par quels préparatifs personnel et communautaire vais-je marquer l’importance de la fête de Pâques?
- Qui est cet homme?
- Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi?
- Jusqu'où suis-je capable d'aller dans mes engagements? Jusqu'au bout?
- Quand ai-je senti que je comptais, que j’avais de l’importance pour d’autres?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment allons-nous fêter en famille la résurrection de Jésus, cette année?
- Comment parlons-nous de Jésus à nos (petits-) enfants?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- A quelle occasion a-t-on fait mon éloge ou m’a-t-on adressé des compliments?
- Quel regard/jugement est-ce que je porte sur ceux qui se prennent pour des personnes importantes?

Bonne semaine. Dans l'attente de nous retrouver dans la joie de la fête de Pâques.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Is 50, 4-7) [DiMail 159]
Voir aussi le Psaume 21 (22) [DiMail 318]
Voir aussi la 2° lecture (Ph 2, 6-11) [DiMail 259]

Voir aussi l'Evangile de la Passion A (Mt 26,14 - 27,66) [DiMail 523]

Lire l'homélie "Solitudes" (9.04.2017)

Jésus entre à Jérusalem acclamé par la foule qui crie

Jésus entre à Jérusalem acclamé par la foule qui crie

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog