5° dimanche du Temps ordinaire A (Isaïe 58, 7-10) (DiMail 153)

6/02/05
DiMail 153 (revu)

Partager ton pain avec celui qui a faim, recueille chez toi le malheureux sans abri, couvre celui que tu verras sans vêtement, ne te dérobe pas à ton semblable.
Alors ta lumière jaillira comme l'aurore, et tes forces reviendront rapidement. Ta justice marchera devant toi, et la gloire du Seigneur t'accompagnera.
Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra ; si tu cries, il dira : « Me voici. » Si tu fais disparaître de ton pays le joug, le geste de menace, la parole malfaisante, si tu donnes de bon cœur à celui qui a faim, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera comme la lumière de midi.

Traduction AELF

En ce 5° dimanche du temps ordinaire A, le prophète Isaïe invite à l’action (Is 58, 7-10).
C’est en raison de la seule fidélité de Dieu à la promesse qu’il nous a faite, que nous sommes invités à agir à notre tour. Il nous invite aussi à rechercher et à combattre les causes.
Voici les quelques questions pour la 1° lecture de ce dimanche :
- A quelle occasion ai-je agis en faveur d’un « sans » nourriture, abri ou vêtement?
- En agissant pour les autres, quand ai-je reconnu la présence du Seigneur?
- Quand m’est-il arrivé d’appeler et que le Seigneur m’ait répondu directement ou par un des siens?
- Quand ai-je eu « plus de bonheur à donner qu’à recevoir »
(Ac 20,35) ?
- Quel(s) changement(s) ai-je senti en moi en donnant de bon coeur? Qu’est-ce qui s’est éclairé?
Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment vivons-nous l’hospitalité chez nous?
- Quand nous tournons-nous ensemble vers le Seigneur?
Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Sur quelle action proposée par Isaïe l’entreprise où je travaille pourrait-elle avancer en faveur des pauvres?
(serais-je trop idéaliste ?)
- Quel esprit de solidarité existe avec ceux avec lesquels je travaille?

« J’ai quelque chose à vous demander : chaque samedi prenez les passages de l’Ecriture qu’on lira le lendemain à l’assemblée. Installez-vous confortablement ! Lisez et relisez ! Notez vos difficultés mais aussi vos trouvailles. Et puis... venez à l’assemblée ! Vous - mais nous aussi - tirerons le plus grand profit de votre recherche. » (St Jean Chrysostome)

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi le psaume (Ps 111 (112)) [DiMail 501]

Voir aussi la 2° lecture (1 Co 2, 1-5) [DiMail 500]

Voir aussi l'Evangile (Mt 5, 13-16) [DiMail 6]

Partage ton pain avec celui qui a faim

Partage ton pain avec celui qui a faim

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog